Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Rotary Ivandry : distribution de 2.000 repas

    L’effectif des bénéficiaires ne cesse d’augmenter. De plus en plus d’enfants vulnérables dans la capitale bénéficient de l’opération hebdomadaire du Collectif Zaza Faly laquelle consiste en la distribution de repas gratuits aux plus démunis. Une action soutenue par le Rotary club Ivandry, présidé par Dimistris Skourtelis.

    Hier, ces enfants sont venus en masse à Ivandry pour pouvoir se procurer de quoi se nourrir durant la journée. « Plus de 2.000 enfants ont eu l’opportunité de manger à leur faim ce jour (ndlr hier), si on n’a recensé que 750 enfants au début de l’opération au mois de juillet », a informé la fondatrice du Collectif Zaza Faly, Lanika Jamal Kadaya. Mis à part le déjeuner, un goûter, des fruits, du yaourt ou encore de la vitamine et du calcium ont également été offerts comme d’habitude à ces enfants.

    L’augmentation du nombre des  bénéficiaires de cette opération dont certains viennent de très loin, notamment de Tanjombato et ses environs…juste pour avoir un peu de nourriture, reflète l’envergure du défi que Zaza Faly a pu relever. Ce collectif de femmes, qui  ne recense que six membres actives, ne compte pas en rester-là en prévoyant de distribuer plus de 4.000 repas dans les prochains mois. « Nous envisageons également de mener une telle opération tous les jours, pour que tous les enfants démunis puissent manger chaque jour à leur faim», a confié notre source.

    Appel à la solidarité

    Pour pouvoir concrétiser ce défi, le collectif Zaza Faly et le Rotary club Ivandry font appel à tous les donateurs qui peuvent fournir de quoi manger à ces enfants vulnérables. « La contribution de tout un chacun est la bienvenue dans cette action qui nécessite une mobilisation générale de la part de tous ceux qui ont les moyens d’aider les autres, surtout les enfants qui représentent l’avenir de Madagascar», a enchaîné Lanika Jamal Kadaya.

    « Quoi qu’il en soit, en vue de pouvoir mieux les préparer à être de bons citoyens responsables, les actions à mener ne doivent pas se limiter à la distribution de repas », a reconnu la fondatrice de Zaza Faly. « Donner à manger c’est important, mais pas suffisant. Il faut penser à donner un minimum d’éducation à ces enfants », a-t-elle soutenu. Raison pour laquelle, le collectif Zaza Faly compte accorder du temps pour inculquer à ses bénéficiaires quelques éducations de base, se rapportant notamment au civisme, à l’hygiène…

    Fahranarison

    Les commentaires sont fermées.