Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Lutte anti-corruption : l’insertion au programme scolaire toujours en étude

    Le volet se rapportant à la lutte contre la corruption ne figurera pas encore dans le programme scolaire 2016-2017, alors que le dernier rapport du Bianco classe le Men à la troisième place des entités les plus corrompues. En fait, prévenir la corruption dès le plus jeune âge a été reconnu important dans la stratégie de lutte contre ce fléau. D’ailleurs, les participants à l’atelier de capitalisation et d’élaboration du cadre d’orientation de la lutte contre la corruption au niveau du ministère de l’Education nationale (Men), qui s’est déroulé, la semaine dernière, à l’hôtel Astauria à Antanimena, ont réitéré le besoin de concrétiser cette disposition. Ce, en vue de renverser la tendance actuelle en matière de corruption au niveau de ce département ministériel et pourquoi pas à l’échelle nationale.

    « Bien que l’aval du Men sur cette question soit déjà acquis, son application ne devrait pas être précipitée dans la mesure où les techniciens devraient étudier explicitement sa mise en œuvre, y compris la définition du curricula de formation  adaptée à tous les niveaux scolaires», a souligné le chef de division prévention-éducation auprès du Bianco, Faly Ralaimanampisoa, lors de la clôture de cet atelier dans la soirée de jeudi dernier.

    En attendant, les participants, composés des responsables des Directions régionales de l’éducation issus des 22 régions, ont convenu de la nécessité de renforcer les sensibilisations auprès de toutes les instances du secteur de l’éducation, via les cellules anti-corruption, des structures qui sont déjà opérationnelles dans 87 Circonscriptions scolaires (Cisco). « Les doléances reçues se rapportent notamment au détournement de kits scolaires, au recrutement des enseignants Fram…», a fait savoir Faly Ralaimanampisoa

    Fahranarison

     

    Les commentaires sont fermées.