Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Code de la communication : la messe est dite !

    A entendre les dires du président la République, aucun retour en arrière n’est possible. Il semble que le Code de la communication n’attend plus que sa promulgation étant donné qu’il  y a déjà apposé sa signature.

    Hery Rajaonarimampianina campe sur sa position et insiste sur l’application de ce texte. C’est ce qui a résulté de la rencontre entre le chef de l’Etat et les journalistes mardi dernier à Iavoloha.

    Pour les journalistes réunis au Centre de presse à Antsakaviro,  «Les autorités sont responsables devant l’histoire par rapport à cette décision». Néanmoins, «Il est encore possible de revenir en arrière étant donné qu’il s’agit d’une décision politique que les parlementaires pourront encore rectifier», ont-ils fait savoir hier, en insistant sur le fait qu’la promulgation du Code de la communication en son état actuel, ne présage rien de bon.

    Concertation ?

    Les journalistes n’entendent pas baisser les bras et d’autres décisions seront prises ultérieurement. Cependant, les membres de la presse étaient plutôt surpris par la tournure de la rencontre à Iavoloha, notamment avec la présence du président de l’OJM et celui de l’Achropol. Il semble que ce soient ces derniers qui aient acceptés la mise en place d’un espace de concertation après la promulgation du texte. La nature des discussions dans cet espace de concertation reste encore un point d’interrogation vu que le texte sera déjà applicable.

    Pour rappel, quelques 200 signatures ont déjà été recensées, contestant la promulgation du texte liberticide. Tous ces adhérents devront ainsi s’exprimer sur la nécessité d’entrer ou non dans cet espace de concertation.

    T.N

    Les commentaires sont fermées.