Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv
    Logo Free News

    A quelque chose malheur est bon !

    Après les coupures d’électricité ainsi que celles de la fourniture d’eau, c’est actuellement au tour de la connexion Internet et plus particulièrement pour les usagers de Telma. Ainsi, depuis mercredi, plus aucune connexion n’est possible car selon un communiqué publié par cette société et portant la signature de « Telma Team », cet incident a pour origine une coupure de la ligne internationale EASSy. La réhabilitation pourrait durer une quinzaine de jours, selon toujours ce communiqué.

    Certes, l’internet, tout comme l’électricité, ne concerne qu’une frange minime de la population, néanmoins, cette frange n’est pas à négliger, loin de là, du fait de son apport plus que considérable au niveau de l’économie du pays. Et sans entrer dans les détails, cette coupure de la connexion, outre les désagréments mineurs pour les particuliers comme l’impossibilité d’échanger des correspondances électroniques, aura à n’en pas douter des impacts conséquents et à très court terme sur certaines sociétés utilisatrices de ce réseau dont les activités sont basées essentiellement sur le transfert de données via internet, et partant, sur une partie de l’économie.

    La seule et unique solution pour ces dernières, si elles ne veulent pas être pénalisées outre mesure, est de changer de fournisseurs.

    Comme le dit un célèbre dicton, « à quelque chose malheur est bon », on peut dire que cette coupure arrive à point nommé. En effet, étant donné la piètre qualité de service dont fait montre cette fournisseuse d’accès Internet, ce ne peut être qu’une aubaine et l’occasion pour les usagers qui ont toujours hésité, pour une raison ou pour une autre, de mettre définitivement une croix sur Telma.

    Certes, il n’existe pas de très grandes différences entre la qualité des services fournis par cette dernière et les autres mais également entre les offres, néanmoins, il y a un argument évident qui n’a nul besoin de tam-tam publicitaire et qui ne peut que faire pencher le choix des usagers pour les autres opérateurs : avec ces autres opérateurs, Internet marche actuellement. C’est si simple que cela !

    N. Randria

    Les commentaires sont fermées.