Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Commémoration du 29 mars : Fifanampiana malagasy à l’heure des préparatifs

    Commémoration du 29 mars : Fifanampiana malagasy à l’heure des préparatifs

    L’association Fifanampiana malagasy initiera diverses manifestations cette année en commémoration du 70ème anniversaire de la lutte pour la libération du 29 mars 1947.

    Intégrée dans le comité national d’organisation de la commémoration de cet anniversaire, l’association Fifanampiana malagasy mobilisera sa cinquantaine d’antennes dans différentes régions pour marquer cette date afin de raviver le patriotisme des citoyens. Dès le 26 mars, elle organisera des expositions de photos et écrits relatifs à cette période avec des témoignages sur écran géant des survivants de l’époque sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Antananarivo. Des conférences-débats animées par des historiens et des enseignants-chercheurs seront tenues au siège de Fifanampiana malagasy à Ampandrana, selon le programme présenté par le bureau. Les élèves des écoles Fifanampiana malagasy de la capitale et des membres de la section des jeunes de l’association mettront en scène des séquences de l’évènement de mars 1947 au mois de mai à Antananarivo.

    Pérennisation de la lutte nationaliste.

    Le président de Fifanampiana malagasy, le Dr Andrianomentsoa Randrianalison, a rappelé que l’histoire de son association est indissociable de la lutte pour l’indépendance nationale. Elle a été créée pour revendiquer l’indépendance de Madagascar et prendre en charge les prisonniers politiques de la période 1947-48. Elle leur a procuré des avocats tout en procédant à des collectes de signatures pour leur amnistie générale. Fifanampiana malagasy a collaboré avec Secours Rouge, devenu Secours Populaire Français actuellement, dans ses démarches, ont précisé les membres du bureau national.

    L’association exige l’intégration de l’histoire des luttes nationalistes malgaches dans le programme scolaire dans tous les cycles pour raviver la fibre patriotique des jeunes intellectuels qui seront les dirigeants de demain.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.