Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Coopération Madagascar-Japon : le projet Tatom officiellement lancé

    Les choses sérieuses commencent. Le projet d’élaboration du schéma directeur pour le développement de l’axe économique Antananarivo-Toamasina ou projet Tatom a été officiellement lancé vendredi dernier au Carlton Madagascar.

    Les responsables auprès du ministère de la Présidence en charge des projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement (M2pate) en collaboration avec le gouvernement japonais représenté par son ambassadeur Ichiro Ogasawara et l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), conduite par son nouveau représentant Hironobu Murakami, ont conjointement donné le coup d’envoi de ce projet grandiose. D’une valeur estimative de 3,5 millions de dollars, il agira en faveur du développement inclusif et dynamique de la grande île.

    Mis en œuvre pour deux ans, son objectif est de procéder à « La révision du plan d’urbanisme directeur (Pudi) de l’agglomération pour Antananarivo et Toamasina ainsi que l’ élaboration du  plan de transport et de l’aménagement entre les deux villes en mettant en place un mécanisme de coordination, de suivi et de gestion de la mise en œuvre des plans élaborés ».

    Pour une approche inclusive

    « Nous agirons afin d’améliorer la connectivité entre les deux grandes villes », a expliqué l’adjointe du Représentant résident du Jica, Ayumi Takahashi. Parmi les grands travaux figurent la réhabilitation du port de Toamasina et la construction d’une autoroute reliant la capitale au grand port.

    Selon les explications, le partenariat public-privé sera mis en exergue. Le projet sera accompli avec le concours du secteur public par le biais du M2pate et le ministère des travaux publics (MTP), du secteur privé, des partenaires techniques et financiers entre autres la Jica, et la population locale. Il s’agit de mettre en œuvre une approche participative et inclusive.

    Il faut savoir qu’une vingtaine d’experts japonais ont été dépêchés à Madagascar pour la réalisation de ce projet.

    Nadia

     

    Les commentaires sont fermées.