Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Dans le cosmos

    BD – «Malagasy way of life » au festival d’Angoulême

    Après le festival  international  de  la  bande  dessinée, « Bédémania », au mois de novembre dernier, « Les aventures de Philou et Mimimaki » a été à l’affiche de la 44e édition du festival d’Angoulême, du 26 au 29 janvier dernier.

    Sortie officiellement dans les bacs le 17 août dernier, cette bande dessinée raconte l’histoire de Philou, un vilain lémurien qui vit au milieu des humains. « Philosophe et prétentieux, il croit être influent et surtout intouchable. Quand la société se croit parfaite, lui, il trouve toujours quelque chose à dire. S’il est aimé de ses concitoyens pour ce qu’il leur représente, il est aussi détesté. Animal endémique de la Grande île, il est protégé par des organisations internationales chargées de la préservation des espèces menacées ou en voie d’extinction », note l’auteur.

    Faribolana Sandratra – C’est parti pour la nouvelle saison littéraire

    Après quelques semaines de « stand-by »,  Faribolana Sandratra a inauguré sa saison littéraire, samedi dernier, au Cercle germano malgache (CGM) Analakely.  Vers 15 heures, le cercle des jeunes poètes et écrivains s’est relayé sur les planches pour le traditionnel récital de poèmes, avec en prime, la présentation d’une nouvelle pièce, sobrement intitulée « Ziglo ».

    « Les activités, que ce soit pièce théâtrale ou radiophonique, récital de poèmes et de contes, dans lesquelles  nous nous engageons depuis toujours, consistent à nous rapprocher un peu plus du public »,  confie Riambola Mitia, président de Faribolana Sandratra.

    Dans la foulée, le cercle des jeunes poètes essaie de délocaliser son action aux quatre coins de la Grande île, à travers l’événement « Tononkalo mitety vazantany». Dans sa quête, il cible tout particulièrement les jeunes élèves de l’enseignement  primaire et secondaire.

     

    Les commentaires sont fermées.