Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Crise sociale : le Cram pointe du doigt les dirigeants successifs

    Les membres de bureau du Cercle de réflexion pour l’avenir de Madagascar (Cram) se sont réunis afin de trouver des solutions aux problèmes et de les proposer aux dirigeants.

    A l’issue de cette réunion, les membres n’ont pas hésité à déclarer que «ce sont les dirigeants successifs qui sont responsables de la situation actuelle au pays».

    Selon les membres de ce cercle, la pratique politique malsaine à Madagascar est devenue perpétuelle. «Nous sommes pessimistes quant à la tenue des prochaines élections si elles seront basées sur la même Constitution. Nous pensons qu’il faudrait sérieusement envisager la modification de la Constitution afin de redonner confiance à la population».

    Le changement de comportement des dirigeants et la réforme au niveau de l’administration sont indispensables pour une sortie de crise.

    Le Cram incite également la prise de responsabilité des citoyens pour affermir la place du «fokonolona» dans la société.

    En vue de faire face au changement climatique, ce cercle propose la révolution écologique. Pour ce faire, il entend élaborer un projet de loi sur la question en vue de son adoption par le parlement.

    Le Cram suggère également une caisse nationale de solidarité pour le changement climatique. Cette caisse sera alimentée par le produit de taxation des entreprises et sociétés considérés dits  «pollueurs».

    Cette révolution écologique propose que les fonds alloués au reboisement effectué par les organismes étatiques, les associations, les partis politiques devraient être gérés par la caisse nationale de solidarité pour le changement climatique.

    Nadia

     

    Les commentaires sont fermées.