Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Marché local : légère baisse du prix du riz

    Marché local  : légère baisse du prix du riz

    Une baisse du prix du riz est observée sur les marchés à Antananarivo depuis lundi dernier, suite aux descentes effectuées par les agents du ministère du Commerce et de la consommation pour le contrôle du stock. Les prix du kilo varient entre 1 700 et 1 750 ariary  depuis le début de la semaine, s’ils ont frôlé les 2 000 ariary auparavant.

    Le prix du kilo du «Vary gasy» est de 1 700 ariary et celui du «Makalioka» est vendu à  1 750 ariary auprès des détaillants à Ambondrona et Analakely depuis lundi dernier, soit une  baisse de 50 ariary. Un vendeur qui fait le demi-gros dans la capitale a avancé qu’ «Il n’y a pas vraiment d’explication précise concernant la forte hausse du prix du riz de ces deux dernières semaines.  L’insuffisance de pluie enregistrée depuis décembre dernier ne pourra pas encore avoir de répercussion sur les prix vu que le riz cultivé durant cette période n’est même pas récolté. Cette baisse est d’ailleurs  survenue après le contrôle des agents de l’Etat sur les marchés. Certains opérateurs tirent donc avantage de la situation actuelle». Rappelons qu’un grossiste opérant à Anosibe pratiquant la rétention de stock  a été appréhendé par les agents du ministère du Commerce vendredi dernier.

    Pareil pour les autres PPN

    Concernant les autres Produits de première nécessité (PPN), le prix du sucre est resté stable ces dernières semaines après une forte hausse observée au début de l’année. Le kilo varie entre 2 700 et 2 800 ariary auprès des détaillants de la capitale s’il a déjà atteint 3 000 ariary auparavant. Par ailleurs, le prix du litre de l’huile en vrac a également connu une légère baisse allant de 5 000 ariary à 4 800 ariary en espace d’une semaine.

    «Le prix du litre de l’huile en vrac devrait être aux alentours de 4 600 ariary actuellement, mais la marge bénéficiaire pour nous les détaillants est trop juste», a poursuivi notre interlocuteur. Celui-ci de conclure, «La hausse des prix du carburant puis le retour des prix à la pompe à ceux du mois de janvier a eu une répercussion sur les prix des PPN».

    Riana R.

    Les commentaires sont fermées.