Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv
    Logo Free News

    POURSUITE DE LA MANIFESTATION A VONTOVORONA : Les promesses de l’Etat ne rassurent plus

    POURSUITE DE LA MANIFESTATION A  VONTOVORONA : Les promesses de l’Etat ne rassurent plus

    Les étudiants démentent les affirmations sur la tentative de récupération politique derrière la manifestation.

    Le règne des mensonges a fait la particularité de ce régime Rajaonarimampianina. De plus en plus, le manque de crédibilité des dirigeants se confirme. La poursuite de la grève des étudiants de l’Ecole Polytechnique de Vontovorona en est un exemple.

    Les étudiants de Vontovorona ont poursuivi leur manifestation hier. Ceci malgré la rencontre   entre les représentants du ministère de tutelle, de la Croua, de la commune d’Alakamisy ainsi que des représentants des étudiants dans la matinée du mardi dernier et malgré la promesse de la Jirama d’installer de nouveaux transformateurs hier. Une rencontre qui a permis à ces derniers d’aborder les solutions au délestage qui persiste au sein du campus. Il a été ainsi convenu que le délestage n’intervient que   vers 14 h et ce jusqu’à 17h. «  Tant que le courant ne sera pas rétabli, la manifestation ainsi que la grève continueront. Certes, des agents de la Jirama sont sur les lieux pour la réparation et l’installation mais aucune information ne nous a été donnée jusqu’ici », indique un étudiant. «Un   disjoncteur a été brûlé. Nous sommes en train d’effectuer la réparation, seul l’essai technique peut confirmer la fin ou non de la coupure d’électricité », a indiqué un responsable au niveau de cette société d’Etat.  Ce dernier de révéler également que l’inspection a débuté dès jeudi dernier pour identifier l’origine de la coupure au sein du campus mais le problème n’a été identifié que mardi, le jour de la manifestation des étudiants.

    Ras- le- bol des promesses en l’air

    En tout cas, les promesses et déclarations en tout genre ne rassurent plus les étudiants. Beaucoup insistent également sur la fin du délestage, qui nuit au bon déroulement de leurs études, vu que la plupart des étudiants préparent leur examen. D’ailleurs, les étudiants ne sont pas les seuls à se méfier des promesses des dirigeants. En décembre 2016, le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana en personne a promis l’apurement des arriérés des subventions destinées aux Communes. Cependant, beaucoup de maires se plaignent de n’avoir obtenu l’enveloppe financière jusqu’ici. Par ailleurs, il y a quelques semaines, les coopératives au sein de l’Union des Coopératives des Transports Urbains (UCTU) ont affirmé leur ras- le- bol des promesses en l’air de l’Etat concernant le paiement des compensations des transporteurs et ont menacé la hausse du ticket de transport. Le mensonge est devenu un mode de gouvernance pour ce régime Rajaonarimampianina.

    J.Raharisoa

    Les commentaires sont fermées.