Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Environnement : Madagascar parmi les 34 pays à « Hotspot de biodiversité »

    Environnement  : Madagascar parmi les 34 pays  à « Hotspot de biodiversité »

    On enregistre actuellement une dégradation alarmante de la biodiversité à Madagascar. Ce qui a valu à la Grande île d’être classée parmi les pays à « Hotspot de biodiversité ».

    Un point chaud ou «Hotspot de biodiversité» est un endroit sur la surface de la terre contenant au minimum 1 500 espèces endémiques mais qui a déjà perdu au moins 70 % des espèces présentes dans leur état originel. Ainsi, la protection de la biodiversité y est particulièrement importante et urgente.

    Malheureusement, Madagascar fait partie des 34 hotspots identifiés jusqu’ici. Selon Pierre Carret, le directeur des subventions du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF), «La biodiversité malgache est soumise à des menaces très importantes en termes de déforestation, de corruption et de braconnage. Les risques ne sont pas seulement au niveau de ce patrimoine malgache  mais aussi au niveau de l’humanité, certaines espèces vont encore disparaitre si rien n’est entrepris».

    13 projets financés

    De cette situation, 13 projets sont financés par le CEPF dans la Grande île à hauteur de 1,6 million d’ariary. Les bénéficiaires sont les sociétés civiles, entre autres, l’Association Vahatra, le Blue Ventures Conservation, Conservation internationale Madagascar (CSI), WCS Madagascar, Madagasikara Voakajy et même l’Office national pour l’environnement (ONE).

    Parmi les projets, on peut citer l’élaboration de directives nationales de gestion pour les zones humides d’eau douce de Madagascar, la promotion des réserves naturelles dans le complexe Ramena, à Antsiranana, en concevant et en développant de nouveaux produits, le soutien à la gestion communautaire des ressources marines et côtières ainsi que la promotion de la pêche durable et l’écotourisme avec le secteur privé.

    Rencontre régionale

    Sous le thème «Rencontre des récipiendaires de fonds», une rencontre régionale des bénéficiaires du fonds du CEPF à Madagascar et des îles de l’océan Indien s’est déroulée, hier, à l’hôtel Ibis Ankorondrano. C’est une opportunité pour les bénéficiaires de faire des échanges d’informations et d’expériences dans le dessein d’élaborer des stratégies en matière de protection de la biodiversité.

    Cet atelier de rencontre a été placé sous l’égide du CEPF et de la Fondation Tany Meva qui représente l’équipe régionale de mise en œuvre.

    Sera R

     

    Les commentaires sont fermées.