Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    11 février 1975 : l’assassinat de Ratsimandrava, 42 ans après

    11 février 1975 : l’assassinat de Ratsimandrava, 42 ans après

    Un rituel. Des personnalités issues de la gendarmerie se sont rendues en masse à Ambohijatovo-Ambony pour déposer des gerbes de fleurs, à l’occasion du 42e anniversaire de l’assassinat du Cl Richard Ratsimandrava.

    Après les crépitements des flashs des appareils photo, les premiers responsables se sont adressés à la presse, rappelant dans une brève déclaration la vie, ou plutôt l’exercice du pouvoir, de l’homme d’Etat qui était alors le colonel Richard Ratsimandrava.

    Voilà en résumé, la commémoration de la journée du 11 février 1975, l’anniversaire de l’assassinat de celui qui fut à la tête du pays que durant quelques jours seulement. C’est en effet ce jour-là que le colonel Richard Ratsimandrava, à la fois chef de l’Etat et chef du gouvernement fut assassiné à Ambohijatovo Ambony et que, depuis, une commémoration militaire de l’assassinat s’y déroule chaque année.

    La vérité autour de cette affaire n’a cependant jamais été élucidée. A l’époque, des hommes du Groupe mobile de police (GMP) ont été pointés du doigt. Lors d’une conférence de presse au Carlton, l’ancien Président Didier Ratsiraka avait pour sa part orienté la piste du côté de feu général Gilles Andriamahazo.

    Quoi qu’il en soit, celui qui fut à l’origine de la formule célèbre, «Tsy hiamboho adidy aho, mon général» (je ne faillirai pas à mon devoir mon général, traduction libre), lors de sa prise de fonction,  demeure une personnalité de référence dans le monde politique à Madagascar.

    J.P

     

    Les commentaires sont fermées.