Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Trafic de bois de rose à Mananara Nord : quatre portefaix arrêtés, douze rondins saisis

    Trafic de bois de rose à Mananara Nord : quatre portefaix arrêtés, douze rondins saisis

    Après un moment d’accalmie, le trafic de bois de rose reprend de plus belle à Mananara Avaratra. Pas plus tard que mercredi dernier, quatre suspects ont été appréhendés par les éléments de la Compagnie territoriale de Maroantsetra.

     

    Les gendarmes ont agi sur la base d’un renseignement fourni par leur informateur. D’après ce dernier, des mouvements de bois de rose s’opéraient dans la commune de Manambolosy, une localité se trouvant dans une zone limitrophe du district de Maroantsetra.

    Sitôt alertés, les membres de l’Organe mixte de conception se sont réunis d’urgence et ont dépêché une délégation sur les lieux. « Ce vaste coup de filet est le fruit d’une collaboration entre la préfecture, la gendarmerie, la Direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, ainsi que le Cantonnement de l’Environnement, de l’écologie et des forêts. Nous avons mené une opération et le résultat ne s’est fait pas attendre », a indiqué Théophile Belahy, préfet de la région de Fenoarivo Atsinanana.

    Deux autres suspects recherchés

    Un problème est cependant survenu car à leur arrivée à Manambolosy, les membres de l’expédition n’ont pas trouvé les suspects. Fort heureusement, l’intervention d’un autre informateur leur a permis de sauver la mise. Celui-ci a dénoncé un à un les suspects. Arrêtés, ces derniers ont indiqué lors d’une enquête sommaire l’endroit où ont été cachés les rondins de bois de rose. « Il s’agit d’un cours d’eau sis à Fananehana. Les trafiquants jettent les rondins à l’eau. Comme ça, il est beaucoup plus facile de les déplacer et de les embarquer sur des pirogues », a expliqué une source sécuritaire.

    Lors de l’interrogatoire, les suspects ont également dénoncé ceux qui tiraient les ficelles dans cette affaire. Il s’agit de deux opérateurs économiques qui, actuellement, sont activement recherchés.

    A l’issue de leur présentation devant les juges lors d’une audience foraine à Mananara Avaratra, les quatre portefaix ont été placés sous mandat de dépôt.

    Mparany

     (Photo d’archives)

     

    Les commentaires sont fermées.