Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv
    Logo Free News

    EDITO : Devenir riche tout simplement !

    Etant donné la dégradation constante et généralisée de la situation dans le pays, on ne peut que se poser certaines questions sur les véritables objectifs de ceux qui sont au pouvoir actuellement. Certes, le Président de la République est arrivé à son poste par accident, comme chacun le sait, et à ce titre il n’avait pas les capacités à gérer la nation comme il se doit. Néanmoins, après 3 ans à un poste même le plus nul d’entre les nuls aurait appris ne serait-ce que les rudiments.

    Et même s’ils ne voulaient ou ne pouvaient pas apprendre, ils peuvent s’appuyer sur de nombreuses compétences auxquelles ils peuvent faire appel. D’ailleurs, ce n’est pas ce qui manque dans le pays.

    Quoi qu’il en soit, le constat est flagrant : Madagascar s’enfonce chaque jour dans les abysses de la pauvreté. En fait, c’est comme si les dirigeants s’en fichaient éperdument.

    Et si c’était vrai et que leur objectif était tout simplement de s’enrichir ?

    En effet, il semble que nos dirigeants ne sont même pas capables d’une simple expédition des affaires courantes qui aurait pourtant pu maintenir le pays à flots à défaut de lui apporter le développement. Ce qui est tout de même inimaginable de la part de dirigeants, à moins d’une volonté délibérée de faire fi de l’intérêt de toute une population.

    Pourtant, en dehors de leur incapacité, incapacité qu’ils auraient pu suppléer à travers l’appel à des personnes de compétences, c’est la seule explication qui reste pour justifier de cette mauvaise gouvernance à l’origine de la dégradation de la situation que doivent subir les Malgaches.

    Ainsi, les « je vous ai entendu » ou autres « je ne fais qu’œuvrer de jour comme de nuit pour votre mieux-être » ne seraient que des figures de style faites juste pour se donner bonne presse. D’autre part, les « réalisations » ne constitueraient que des gesticulations, le minimum pour épater la galerie. Tout cela afin de rester au pouvoir, le temps d’y amasser des milliards et des milliards d’Ariary.

    Et tant mieux, se diront-ils, si la réélection se réalise grâce à des textes faits exprès pour écarter les potentiels rivaux et, pourquoi pas, grâce à des fraudes, car ce ne sera qu’une autre occasion pour s’enrichir davantage.

    A Dieu ne plaise que nous nous trompions !

    N. Randria

    Les commentaires sont fermées.