Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Présentation de vœux : le ministère et l’Omda à l’unisson

    Présentation de vœux : le ministère et l’Omda à l’unisson

    L’Office malgache du droit d’auteur (Omda) a organisé, hier, une cérémonie de présentation de vœux avec les artistes membres de l’office, en présence de Jean-Jacques Rabenirina, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine. Cette entité a ainsi dévoilé officiellement son programme annuel dont la plupart des activités seront assurées en collaboration avec le ministère.

    «L’année promet d’être plus active», a annoncé Haja Ranjarivo, le nouveau directeur de l’Omda. En effet, après l’affaire entre Brigitte Rasamoelina, l’ancienne ministre de la Culture, et lui il est actuellement sur ses gardes, surtout en ce qui concerne le contrôle des finances de l’office dans les autres régions de Madagascar.

    De ce fait, cette année, il sera plus exigeant dans ce domaine. «Et pour que le travail de l’office dans ces régions fonctionne normalement, nous allons renforcer les capacités de nos employés», a-t-il poursuivi. Dans cette même vision, pour améliorer davantage leur travail, l’Etat leur a octroyé, hier, un don composé d’ordinateurs portables et d’imprimantes.

    Des reconnaissances pour les artistes

    Dans le cadre de la reconnaissance des artistes membres, l’Omda est actuellement en pleine étude sur ce point, en collaboration avec le ministère. «1 000 artistes environ se sont inscrits, jusqu’à ce jour. Prochainement, nous allons leur offrir, entre autres des distinctions honorifiques, des mérites et des certificats, suivant les critères de chaque artiste», a expliqué Haja Ranjarivo. «Ceci est un geste honorable venant l’Etat puisque les artistes attendent davantage de reconnaissance de leur vivant», a expliqué la plupart des artistes présents durant la cérémonie.

    Des contrôles financiers

    Par ailleurs, Jean-Jacques Rabenirina a annoncé officiellement que désormais, le ministère travaille de près avec l’office pour contrôler aussi les sociétés ou autres entités qui utilisent les œuvres des artistes membres. «Nous allons donc informer les radios, les chaînes télévisées, les restaurants, les bus, les organisateurs, les cybers cafés, les magasins, les boîtes de karaoke… sur les droits qu’ils devront payer à l’office», a expliqué le ministre.

    Des séances d’informations

    Et enfin, cette année, l’office offrira aussi des séances d’informations aux artistes qui ne connaissent pas exactement le rôle de l’office ou encore leurs droits et surtout leurs avantages en y adhérant. «Les séances se feront gratuitement, tous les derniers mercredis du mois, au siège de l’office», a conclu Haja Ranjarivo.

    Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.