Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Développement : des « relèves » en levier

    Développement  : des « relèves » en levier

    Les exploitants agricoles représentant les trois-quarts de la population malgache constituent le levier du développement, notamment dans le domaine de l’Agriculture avec un grand « A ».

    Face à ces défis, le réseau des syndicats des organisations agricoles (Soa) s’est engagé depuis l’année dernière à travers le projet « Mampita Soa », financé par l’Union européenne et mis en œuvre conjointement avec Agriculteur français de développement international (Afdi). Il s’agit de poursuivre les formations à l’intention des jeunes ruraux afin d’encourager l’émergence de nouvelles générations de leaders. Les bénéficiaires sont constitués de jeunes de 18 à 35 ans, homme et femmes, sélectionnés dans les régions d’intervention dudit projet dont Analamanga, Bongolava et Menabe.

    En collaboration avec le Centre d’éducation permanente des adultes (Cepa), six sessions de formation ont eu lieu pendant une année à l’EASTA à Ambatobe Antananarivo dont  la dernière s’est tenue la semaine dernière. Les participants se sont vu remettre des certificats vendredi dernier. La prochaine session aura lieu dans le Diana.

    Jeunes leaders responsables

    En effet, la formation des futurs responsables ou «relèves» dans les organisations paysannes (OP) correspond non seulement à un besoin partagé, mais constitue aussi un enjeu important pour l’avenir du monde rural à Madagascar. Les techniciens qui ont formé ces jeunes ont été unanimes à reconnaître que le monde rural et même le pays tout entier ont plus que jamais besoin de jeunes leaders responsables. Qu’ils soient issus de centres de formation spécialisée ou qu’ils se soient professionnalisés de par leurs propres expériences, ils peuvent prendre en main le développement.

    Le défi pour les jeunes ruraux consiste à être responsables au niveau des OP, mais surtout à élaborer des stratégies et des politiques de développement rural. Il est évident que cette formation doit favoriser une meilleure insertion des jeunes formés dans la vie associative de leurs OP respectives.

    Arh.

     

    Les commentaires sont fermées.