Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Anosy : l’UE évoque les élections

    Anosy  : l’UE évoque les élections

    A l’instar de tous les partenaires techniques du pays, l’Union européenne attend des scrutins inclusifs. Que ce soit un référendum constitutionel ou une élection présidentielle.

    A l’issue d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, hier, le Chef de la délégation de l’Union européenne Antonio Sanchez-Benedito Gaspar a été questionné par les journalistes à propos du débat qui anime la classe politique ces derniers temps. Il s’agit de la possibilité de tenir un référendum ou la présidentielle pour l’année prochaine. Ce à quoi il a préferé botté en touche en laissant à la partie malgache de choisir. «C’est une décision des parties prenantes malgaches. Nous sommes un partenaire loyal de Madagascar et nous, on continue toujours de plaider pour l’inclusivité», a-t-il seulement indiqué.

    Il a par ailleurs laissé entendre que l’Union européenne reste aux côtés de Madagascar lorsqu’il y aura un besoin d’assistance technique lors du débat sur les cadres légaux des élections. «Concernant les instruments pour la révision de ces cadres légaux, c’est une décision qui revient aux autorités et l’ensemble des parties prenantes malgaches», a-t-il déclaré.

    Coopération

    En tout cas, à Anosy, il s’agissait d’une visite de coutoisie. «Aujourd’hui nous avons eu l’opportunité de passer en revue notre coopération dans plusieurs domaines, notamment  politique, comme les préparations des prochaines échéances électorales et de «s’assurer que les élections se passent dans les meilleurs conditions». Et lui d’ajouter, «On a aussi parlé de notre coopération en général, la mise en œuvre du Fonds européen pour le développement (FED), la sécurité, l’intégration régionale, l’économie ou encore le commerce…Tout cela pour insister sur l’importance de notre partenariat».

    Il faut d’ailleurs signaler que Madagascar fait partie des premiers pays signataires de l’Accord de partenariat économique. Du reste, à Madagascar, l’Union européenne est présente dans plusieurs domaines qui se synchronisent avec les trois piliers principaux de l’Accord de Cotonou, à savoir la coopération politique, la coopération économique et commerciale ainsi que la coopération au développement.

    Rakoto

     

    Les commentaires sont fermées.