Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Développement numérique : plusieurs partenariats en vue avec l’Icann

    Développement numérique : plusieurs partenariats en vue avec l’Icann

    Quelques projets relatifs au développement numérique à Madagascar ont été discutés lors d’une mission effectuée dernièrement par l’organisation en charge de la coordination des ressources dans le domaine numérique (Icann), dans la Grande île, du 18 au 20 septembre.

    La mise en œuvre du projet DNSSEC (Domain name system security extensions) pour le domaine «.mg»  a été  discutée lors du passage d’une mission de l’Icann, l’organisation en charge de la coordination des ressources (adresses, IP, noms de domaine) à Madagascar, du 18 au 20 septembre dernier. En effet, plusieurs partenariats sont en vue entre le gouvernement malgache et l’Icann lors d’une rencontre entre le chargé des opérations de l’engagement des parties prenantes de l’Icann, Yaovi Atohoun et le ministre des Postes, des télécommunications et du développement numérique, Neypatraiky André Rakotomamonjy. A part la concrétisation du projet DNSSEC à Madagascar, le renforcement de capacités dans le secteur de la cybercriminalité et les délits liés à internet ont également été discutés. Pour ce dernier volet, des études ont déjà commencé cette année, rapporte le ministère des Postes.

    «L’écosystème internet à Madagascar est très favorable pour le développement de l’Icann, par ailleurs, une forte implication du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique est constatée à travers tous ces projets. Une initiative très prometteuse  pour les futurs partenariats entre les deux parties» a affirmé  Yaovi Atohoun à l’issue des différentes rencontres et visites effectuées durant son séjour.

    Développer le marché des noms

    La mission de l’Icann à Madagascar s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie en Afrique. Une politique  qui a pour objectif de faire développer le marché des noms de domaine en Afrique et d’avoir une réelle participation des parties prenantes de l’Icann. En effet, la Grande île  est l’un des pays africains à mettre en œuvre un protocole de sécurisation des noms de domaine pays (.mg pour Madagascar). Durant ce séjour, le chargé des opérations de l’engagement des parties prenantes de l’Icann pour l’Afrique, a rencontré les différentes parties prenantes dans l’écosystème à Madagascar, entre autres, les registres, les revendeurs et les opérateurs internet, les universitaires, des associations et la Société civile.

    Riana R.

     

    Les commentaires sont fermées.