Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Kidnapping d’Arnaud et d’Annie : le juge Jacky absent au procès

    Kidnapping d’Arnaud et d’Annie : le juge Jacky absent au procès

    Tant attendu, le procès sur l’enlèvement de Jean Arnaud Ramiliarison et de Kwenty Andréa Annie Rajerison a eu lieu hier, devant la Cour criminelle ordinaire d’Anosy.

    Suite à un retard de paiement des indemnités des assesseurs, le procès a failli être renvoyé sine die mais après l’intervention du ministère de la Justice, il a finalement eu lieu. Sur les 75 accusés inscrits dans l’acte d’accusation, seule une trentaine d’entre eux  étaient présents à l’audience.

    Mais l’absence au prétoire du juge Jacky, impliqué dans l’affaire, a surpris plus d’un observateur. Non seulement ce magistrat qui a été entendu dans le cadre de cette affaire n’était pas présent, mais son nom ne figure pas dans l’acte d’accusation. A l’époque, le SMM a demandé sa libération arguant sur le fait qu’aucune poursuite réelle ne pèse sur lui. Par contre, la tristement célèbre Lala Roger Stéphanie était présente à l’audience d’hier.

    « Je plaide non coupable »

    Poursuivis pour association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration, détention illégale d’armes, meurtre, évasion, complicité de kidnapping et complicité d’évasion, les accusés ont été entendus tour à tour par la Cour. A l’instar de leurs co-accusés, les policiers, les agents pénitentiaires impliqués dans l’affaire, le chauffeur des deux enfants ainsi que le couple  propriétaire de la maison où ont été séquestrés Annie et Arnaud, ont nié en bloc les accusations portées contre eux. La deuxième journée du procès se tiendra ce jour, toujours à la Cour criminelle.

    Rappel des faits

    Dans la matinée du 23 novembre 2015, Annie (14 ans) et Arnaud (17 ans) ont été enlevés par des individus armés à l’entrée du pont Verrerie, Toamasina, alors qu’ils étaient sur le chemin de l’école. Le lendemain du kidnapping, les ravisseurs se sont manifestés et ont réclamé 4 millions d’euros en échange de la libération des deux otages. Malgré le paiement d’une partie de la rançon, les kidnappeurs n’ont pas libéré les deux enfants. Pire encore, ils ont assassiné la petite Annie. Le corps sans vie de la fillette a été retrouvé le 20 décembre 2015.

    Après 50 jours de séquestration, le 11 janvier 2016, Arnaud a été libéré après une intervention de la police.

    Mparany

     

    Les commentaires sont fermées.