Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    District d’Ihosy : le kidnapping se décentralise

    Après l’affaire de kidnapping de Toamasina, puis celle de Besarety, de Behoririka et d’Isoraka avant-hier, le fléau des enlèvements gagne du terrain dans d’autres régions comme à Ihosy.

    sEn fait, dans la nuit du 24 septembre, 4 individus armés de fusil de chasse ont attaqué le village de  Menamaty Iloto. Dans le feu de l’action, ils ont kidnappé une jeune fille âgée de 15 ans puis pris leurs jambes à leur cou sans rien demander en retour, ni zébus ni argents, en échange.

    Aussitôt, la famille de la victime ainsi que la population ont alerté la gendarmerie. La chasse a été ouverte. La course poursuite à pied est lancé et très rapidement, la présence des dahalo a été signalée dans un Fokontany, dénommé Ankaboka. Décidées à libérer à tout prix la jeune fille, les forces de l’ordre ont sommé les brigands de se rendre. Mais ces derniers ont manifesté de résistance. Du coup, l’affrontement a été inévitable faisant deux morts dans le camp des dahalo. Et la jeune fille a été libérée avec une blessure par balle à l’épaule.

    D’après les explications, les gendarmes ont poursuivi  trois autres bandits qui ont pu s’échapper jusqu’à Bemavo, district de Beroroha. Le 25 septembre, un deuxième affrontement a eu lieu vers 1 h 30 mn du matin. Un autre bandit a été tué  tandis que 2 autres sont toujours en cavale.

    La Gendarmerie nationale a lancé une campagne de sensibilisation à la population tout en sollicitant la contribution de la population pour maintenir l’ordre dans cette région.

    Ando Tsiresy

    Les commentaires sont fermées.