Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Pharmacie : les prix des médicaments en hausse

    Pharmacie  : les prix des médicaments en hausse

    Depuis quelque temps, les prix des médicaments auprès des pharmacies de la capitale partent à la hausse, avec un taux d’au moins 10%. «Les antibiotiques en sont particulièrement concernés», ont affirmé, hier, des pharmaciens officiant aux 67 ha, à Analakely et Ampitatafika.

    A l’exemple, les comprimés d’amoxicilline et d’ampicilline se vendent actuellement à 1 500 ariary la plaquette de dix, contre 1 200 ariary auparavant. Le cotrim détient le record depuis que des décès suspects de peste ont fait couler beaucoup d’encre. Cet antibiotique s’achète 2 000 ariary la plaquette, contre 1 000 ariary il y a seulement trois semaines de cela, soit  une augmentation de 100 %.

    D’autres catégories de médicaments contre l’hypertension, l’asthme, l’allergie sont également concernés par cette hausse. On peut citer le phenergan comprimé, utilisé dans le traitement des allergies. Il se vend 6 500 ariary la boîte actuellement, contre 5 000 ariary, il y a quelques mois.

    Joint par téléphone, l’ordre des pharmaciens affirme être totalement étranger à cette situation.

    Rupture de stock

    A part l’instabilité de l’ariary, la rupture de stock a particulièrement été soulignée par les pharmaciens comme source de cette hausse. «Une opportunité dont certains grossistes ont profité pour réviser à la hausse leurs

    prix, en particulier, pour les médicaments génériques. A l’exemple des pommades ophtalmiques», a témoigné une pharmacienne du côté d’Atsimondrano. Et d’affirmer qu’au moins quelque dizaine de médicaments, qui sont pourtant très pris sur le marché local, sont concernés.

    Sera R

    Les commentaires sont fermées.