Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Coopérations décentralisées : un levier de développement local

    Coopérations décentralisées  : un levier de développement local

    450 représentants des collectivités décentralisées malgaches et françaises seront présents aux deuxièmes assises de la coopération internationale des collectivités territoriales décentralisées (CTD)  malgaches et françaises, organisées du 24 au 26 octobre à Antananarivo.

    Développer les CTD à travers les échanges d’expériences et les partenariats, c’est dans cette optique que s’inscrit cette rencontre. Les premières assises en 2006 ont d’ailleurs permis plusieurs coopérations entre les CTD malgaches et françaises d’avoir une idée précise de la CTD à Madagascar.

    D’après les explications de Roger Mahazoasy, directeur de la Coopération décentralisée au niveau ministère de l’Intérieur et de la décentralisation (Mid) : «245 projets lancés au niveau de 70 CTD malgaches entre 2006 et 2016 sont le fruit d’une coopération extérieure, dont le financement s’élève à 7 millions d’euros ou 25,8 milliards d’ariary».

    Valorisation produits locaux

    Pour cette  nouvelle édition des assises de la coopération internationale des CTD malgaches et françaises, les discussions se pencheront particulièrement sur le changement climatique, la bonne gouvernance au niveau des CTD et la formation des  jeunes. 100 personnalités françaises, dont des maires ou encore des sénateurs, sont attendues.

    Pour la partie malgache, les 200 maires qui prendront part aux assises, profiteront de l’occasion pour valoriser les produits locaux présentant un fort potentiel sur le marché extérieur. En outre, la tenue de cinq ateliers fera également partie du programme, dont les thèmes porteront sur le développement économique des fokontany, la protection civile, l’hygiène et l’assainissement et le cas des catastrophes naturelles.

    La coopération à renforcer davantage

    Toutefois, une infime partie des 1695 CTD réparties dans tout le pays a pu nouer des partenariats extérieurs jusqu’à présent, en dépit des différents avantages que cela représente. «Seulement dix régions sur les 22 de l’île collaborent actuellement avec des CTD dans d’autres pays. Alors que de nombreux produits pourront être valorisés à travers ce genre de partenariat», a souligné Roger Mahazoasy. Celui-ci de conclure que «La loi 2015/958 du 15 juin 2015 permet aux CTD de nouer directement un partenariat avec les CTD des pays étrangers ayant une relation diplomatique avec Madagascar, suivant le Plan communal de développement».

    Riana R.

     

    Les commentaires sont fermées.