Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Sport : le MJS recommande l’annulation de tous les événements

    Sport :  le MJS recommande l’annulation de tous les événements

    Depuis hier, toutes les manifestations sportives sont interdites dans toute l’île. Le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) a sorti une note circulaire, n°131 MJS/ SG/2017, y afférente.

    Une décision tardive! Il a fallu attendre une semaine après la manifestation de l’épidémie de la peste pour que les responsables du sport malgache prennent enfin des mesures.

    Non seulement la recommandation de les annuler a pris du temps mais aussi aucune précision quant au retour à la normale. Comme le gouvernement, le MJS n’ose pas avancer de date quelconque pour la reprise des activités.

    Dans sa décision, le ministère évoque simplement que, «Faisant suite à la déclaration de l’existence de cette maladie contagieuse dans certaines localités de Madagascar, le ministère de la Jeunesse et des sports, en concertation avec le ministère de la santé et de l’OMS, ordonne à toutes les fédérations sportives et leurs démembrements ainsi qu’à toutes les autres associations œuvrant dans le domaine sportif d’annuler jusqu’à nouvel ordre l’organisation d’activités sportives, de mobilisation et de rassemblement de masse sur tous le territoire malgache».

    Des alternatives et beaucoup d’incompréhension

    En tout cas, l’expérience a été concluante lors de la coupe des clubs champions de l’océan Indien de basket-ball (CCCOI) où les matchs se sont joués à huis clos après un diagnostic des délégations sportives par des médecins traitants. Une solution valable en indoor et en outdoor.

    Cette interdiction manque aussi d’appréciation dans la mesure où certaines compétitions en plein air rassemblent moins de monde qu’un marché à ciel ouvert. Mais ce dernier n’a pas été touché par cette mesure, alors que l’hygiène est plus à risque qu’ailleurs.

    Rakoto

     

    Les commentaires sont fermées.