Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Agression du chanteur Rah-Ckiky : deux individus interpellés

    Agression du chanteur Rah-Ckiky  : deux individus interpellés

    Fin de cavale pour les agresseurs du chanteur à textes, Rah-Ckiky.

    L’intervention de la police après l’agression de Rah-Ckiky a porté ses fruits : deux individus présumés auteurs de l’acte de violence ont été arrêtés par les éléments de la Force d’intervention de la police (Fip) Toamasina, à Betainomby dans l’après-midi d’avant-hier.

    A l’issue de l’enquête et à l’aide des renseignements recueillis dont ceux de la victime, les policiers ont mis en place une stratégie en prenant en filature les deux individus pour finalement aboutir à leur arrestation. Il s’agit de deux conducteurs de pousse-pousse dans la région. Le chanteur à textes malgache et sa famille ont été rassurés d’apprendre que les deux bandits qui l’ont agressé à son domicile ont été capturés.

    Graves blessures

    Pour rappel, le 1er octobre, des bandits munis d’armes blanches sont venus s’en prendre à Rah-ckiky dans son domicile à Toamasina vers 3 h du matin. Le chanteur a souffert de graves blessures après avoir reçu plusieurs coups de couteau dans le dos et sur les épaules. Il a été envoyé directement au centre hospitalier universitaire de la ville. Laissé pour mort par ses agresseurs, il n’est sorti du coma que le lendemain après avoir reçu les soins appropriés.

    Mobile inconnu

    Selon certains observateurs, cette agression aurait pour origine la dernière œuvre du chanteur, dénonçant la mainmise opérée sur les terres malgaches par des investisseurs étrangers, en se référant au cas particulier de Soamahamanina. D’autres pensent qu’il s’agirait plutôt d’un  règlement de comptes, d’autant plus que les bandits n’ont rien volé dans la maison.

    Ando Tsiresy

     

    Les commentaires sont fermées.