Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Régime HVM : les manœuvres se dévoilent

    Régime HVM :  les manœuvres se dévoilent

    Le comportement des pro-régimes trahit l’existence de manœuvre politique qui se trame au plus haut sommet de l’Etat. En guise d’illustration, le parti présidentiel a fait tout un plat lors de la passation de services suivi de la prise de fonction du nouveau sénateur Rivo Rakotovao, hier.

    Un traitement de faveur qui en dit long sur les réelles intentions du régime. La passation de services entre le nouveau ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’élevage, Harison Randriarimanana,  et son prédécesseur Rivo Rakotovao, devenu sénateur, qui s’est tenu à Anosy, a vu la présence de plusieurs membres du gouvernement. Une présence «massive» qui a intrigué les observateurs avertis présents sur les lieux de la passation, hier.

    Il s’agit en effet d’une première dans les annales de cette République car les nombreux changements à la tête de plusieurs ministères depuis l’accession du régime Rajaona-rimampianina  n’a jamais vu une telle affluence des barons du régime. Le ministre des Affaires étrangères, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la ministre de l’Enseignement technique et de la  formation professionnelle, le ministre de l’Energie et de l’eau, ainsi que des sénateurs comme Roger Kolo et Riana Andriamandavy VII. Tous ont affiché leur présence pour adouber celui que le parti présidentiel pense a priori porter au plus haut sommet de l’Etat dans les prochains jours.

    Arrangement

    Pareil pour l’investiture du nouveau sénateur au Palais des Verre d’Anosikely, dans l’après-midi. Des ténors du gouvernement ont été aussi aperçus sur les lieux. A travers cette présence, il apparaît de plus en plus évident, aux yeux des observateurs, que cette personnalité jouera un rôle clé dans la future manœuvre politique mise en place par le parti présidentiel, à savoir l’intronisation de Rivo Rakotovao à la tête du Sénat pour garder la «Maison» lors de la prochaine consultation populaire, comme le veut la Constitution. «On m’a dit que c’est juste un arrangement politique. C’est tout ce que je sais», a déclaré laconiquement l’actuel Président du Sénat Honoré Rakotomanana, hier, par rapport à l’arrivée du nouveau sénateur. Sauf que son temps semble désormais compté à la tête de cette institution.

    Quoi qu’il en soit, sur le fait que le président du Sénat assurera l’intérim du Chef de l’Etat au moment où sa candidature sera entérinée, des voix se font déjà entendre. En l’occurrence celle de la juriste Sahondra Rabenarivo. Elle estime en effet qu’il faudrait peut-être poser des limites au pouvoir de ce président par intérim. «C’est une personne qui n’est pas élue et qui, par conséquent, ne devrait peut-être pas avoir le droit de changer le gouvernement ou d’exercer toutes les différentes prérogatives de nomination que détient un président élu», a-t-elle fait savoir sur les ondes de la RFI.

    Rakoto

     

    Les commentaires sont fermées.