Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Tabera Randriamanantsoa : « Nous allons proposer notre propre Constitution »

    Tabera Randriamanantsoa  : « Nous allons proposer notre propre Constitution »

    Le Comité pour la réconciliation nationale (CRN) poursuivra la voie initiée par le professeur Zafy Albert. Pour les membres de ce comité, la mission n’est pas encore achevée.

    «Le professeur n’est pas mort. Nous achèverons sa mission». Une déclaration de Tabera Randriamanantsoa, du CRN, joint au téléphone hier. Ce politicien qui vient d’être habilité à porter le «satroka  penjy» a bien défini cette mission. «Celle de mener à son terme la réconciliation nationale. La vraie. Celle qui consiste à établir la vérité et la réconciliation au pays, la mise en place d’une vraie démocratie, la liberté d’expression et la lutte contre la corruption», a poursuivi Tabera Randriamanantsoa.

    Ce dernier persiste et signe que la mise en place des entités chargées de concrétiser la réconciliation nationale n’a été que perte de temps et d’argent. «Nous n’étions pas d’accord avec le «Filan-kevitra pour le fampihavanana malagasy». Et nous maintenons cette position concernant le «Conseil pour le fampihavanana Malagasy» (CFM).

    Selon notre interlocuteur, le CFM a pour objectif de prononcer des amnisties. «Ce qui relève de la loi et donc, de la prérogative des parlementaires», a-t-il ajouté.

    La CRN n’entend pas être devancée par le CFM dans son processus. «Nous avons même élaboré notre propre Constitution basée sur la réconciliation nationale. Cette Constitution a été élaborée par des juristes qui ont pris en compte les suggestions respectives de ceux qui sont pour le fédéralisme, l’Etat unitaire et les «fomban-drazana». Nous envisageons de remettre cette proposition aux gouvernants et parlementaires incessamment», a fait savoir Tabera Randriamanantsoa.

    Un musée «Zafy Albert»

    D’autre part, Tabera Randriamanantsoa a fait savoir que les membres du CRN ont rencontré le maire de la Capitale et son équipe hier à l’hôtel de ville à Analakely. Ils ont proposé à Lalao Ravalomanana à ce que la route d’Ivandry soit baptisée «Rue Zafy Albert». «Nous avons également sollicité l’appui de la Commune pour la construction d’une stèle à son effigie dans la capitale ainsi que d’un musée qui retracera son parcours, son histoire et ses réalisations au pays. Le maire n’a émis aucune objection à notre projet et nous a fait savoir que celui-ci sera soumis à la réunion du conseil municipal de la semaine prochaine», a-t- expliqué.

    Les membres du CRN ont également saisi l’occasion pour remercier l’équipe de la commune dirigée par Lalao Ravalomanana  pour son soutien et encouragement lors du décès du professeur Zafy Albert.

    Nadia

    Les commentaires sont fermées.