Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Sava : développement social pour les vulnérables

    La région Sava bénéficie de l’appui du projet « Subject children » dans son programme de développement social depuis une année. Les actions ciblent plus de 5.000 familles vulnérables dans les districts de Sambava et d’Andapa.

    L’amélioration des revenus des familles vulnérables, l’éducation des jeunes enfants dans le domaine de l’hygiène et de la propreté et la préparation des jeunes à la vie sociale, sont les principales activités menées par le projet « Subject children » pour contribuer au développement durable dans la région Sava. Trente-six fokontany des disticts d’Andapa et de Sambava sont couverts actuellement par le projet, selon les explications de la coordinatrice générale, Tatiana Das. L’appui à la couche vulnérable de la société demeure l’objectif principal de l’initiative, d’après ses déclarations. Plus de 5.000 familles jouissent ainsi de l’assurance santé grâce aux actions du projet. Elles bénéficient en outre de formation en gestion de base pour former des coopératives où les porteurs de micro projets sont financés par le  « Subject children ». Le projet réalise des opérations de sensibilisations sur l’hygiène et l’alimentation ainsi que le droit des enfants, en collaboration avec les animateurs sanitaires des fokontany. Différentes formations sont dispensées aux jeunes de chaque fokontany dans les zones d’intervention du projet, d’après les explications de sa coordinatrice générale, pour les préparer à la vie civile. Ils bénéficient également de séances d’alphabétisation, en plus des formations sur la mise en place d’associations et le montage de projets.

    Le projet a implanté son bureau de coordination à Andapa et formé quelque 288 animateurs œuvrant au niveau des fokontany pour cibler prioritairement les jeunes âgés de 13 à 24 ans.

    Manou

    Les commentaires sont fermées.