Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Codex alimentarius : pour la sécurité des consommateurs et l’expansion des marchés

    Codex alimentarius : pour la sécurité des consommateurs et l’expansion des marchés

    Hier, au Carlton Anosy, les décideurs du pays ont été sensibilisés sur l’importance d’améliorer la sécurité nutritionnelle et sanitaire des aliments, pour une meilleure santé des consommateurs et l’expansion des marchés d’exportation de nos produits alimentaires.

    Les questions traitées dans le Codex alimentarius concernent des domaines diversifiés, mais en même temps, réunissent un ensemble multisectoriel visant à satisfaire le premier besoin physiologique en tant qu’êtres humains : manger en quantité et qualité suffisantes, ainsi que le besoin de sécurité et de confiance, quant à la consommabilité et la bonne santé procurée par ce que l’on mange.

    Les dispositions sur l’hygiène alimentaire, l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires, les résidus des médicaments vétérinaires et des pesticides, les additifs alimentaires, la présence de contaminants dans les aliments, l’étiquetage et la présentation, les méthodes d’analyse et d’échantillonnage pour le contrôle des aliments, l’inspection et la certification des importations et des exportations… Ce sont les sujets abordés dans le cadre du Codex alimentarius.

    Les normes et textes qui y sont apparentés, ont pour objet de protéger la santé des consommateurs et d’assurer des pratiques loyales dans le commerce des produits alimentaires. Les décideurs doivent être informés des enjeux réels en termes socio-économiques et prendre leur part de responsabilité et assurer leur rôle dans l’application des normes du Codex alimentarius à Madagascar.

    Actuellement, les termes des échanges ont évolué, laissant place aux mesures non tarifaires dans le commerce des produits agricoles. «La maîtrise des normes et leur application constituent une condition sine qua none pour garantir l’accès aux marchés extérieurs», a affirmé le point focal du Codex Alimentarius à Madagascar.

    Volonté politique

    Il convient de mentionner que le CNCA rassemble tous les secteurs (public, privé, la société civile et les partenaires au développement) et les représentants des ministères, impliqués dans la production, la transformation, le transport et le commerce des produits agricoles et alimentaires aux niveaux local, national, régional et international.

    Le CNCA a pour rôle de renforcer les capacités au niveau national et conseiller les décideurs en se référant aux normes du Codex alimentarius et leur application. D’ailleurs, un atelier de formation des membres du CNCA a été organisé au début de la semaine avant la présente session.

    En effet, plusieurs activités relatives à ces aspects ont déjà été menées et les recommandations sont nombreuses.  Néanmoins, des décisions et des mesures stratégiques doivent être adoptées afin de faciliter l’application des normes au niveau des différents secteurs touchés.

    Madagascar est membre de la commission du Codex Alimentarius des Nations unies depuis 1966 et le Comité national du Codex alimentarius (CNCA) à Madagascar a été mis en place en 2006. L’application des normes du Codex alimentarius à Madagascar relève en grande partie de la volonté politique.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.