Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Gestion des prisons: augmentation du budget pour 2019

    Gestion des prisons: augmentation du budget pour 2019

    En vue de rendre plus satisfaisante la condition de détention à Madagascar, notamment sur les objectifs d’améliorer la nourriture des détenus et de réduire la surpopulation pénale, le ministère de la Justice a obtenu une augmentation de son budget pour l’année 2019.

    «Face aux nombreux défis auxquels fait face l’Administration pénitentiaire, le ministère de la Justice a sollicité et obtenu une augmentation conséquente de son budget», a fait savoir ce département sur son site. De préciser que les juridictions auront une augmentation de 12 à 20 %, pour mieux atteindre les objectifs du ratio de 55% de condamnés et de 45 % de prévenus. Les Directions régionales de l’Administration pénitentiaire en sont surtout les grands bénéficiaires avec une  hausse de près de 100% de leurs budgets.

    Accélérer le traitement des dossiers

    La ministre de la Justice, Noro Vololona Harimisa, a rappelé les mesures prises depuis sa nomination. Notamment sur l’accélération du traitement des dossiers pénaux par diverses mesures, ainsi que l’encouragement du recours à la libération conditionnelle. Cela au cours de la visite d’une délégation du bureau régional d’Amnesty international pour la SADC qui a remis son rapport sur Madagascar au ministre, vendredi dernier.

    Certaines défectuosités sur les conditions carcérales dans les prisons malgaches ont été soulignées dans ce rapport. En particulier sur la détention préventive et la nourriture des détenus. Toutefois, la délégation précise que les éléments de ce rapport ont été récoltés en août 2017. La rédaction du rapport prenant en moyenne une année, sa publication n’intervient que maintenant.

    Il convient de noter également qu’un effort a été fait pour l’amélioration de la nourriture des détenus avec l’application de la nouvelle diète dans les maisons centrales pilotes de Toliara et de Miarinarivo. L’objectif est de fournir deux repas par jour (au lieu d’un), et d’y fixer un minimum d’apport calorifique quotidien de 2.000 kcal par détenu.

    Sera R.

     

     

    Les commentaires sont fermées.