Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Entrepreneuriat rural: accompagnement des jeunes diplômés

    Entrepreneuriat rural: accompagnement des jeunes diplômés

    35 jeunes diplômés ayant suivi une formation de neuf mois, au sein du  Programme de promotion de l’entreprenariat  des jeunes dans l’agriculture et l’agro-industrie (Pejaa), ont été évalués suivant leur business plan. Le Pejaa compte accompagner 410 jeunes pour la promotion de l’entrepreneuriat sur une période de trois ans (2017-2020).

    Les futurs jeunes entrepreneurs ont eu l’occasion de présenter le fruit de leur travail devant plusieurs professionnels dans le secteur agricole, mais également de la banque, durant une rencontre organisée au centre Fifamaror Antsirabe, la semaine dernière. Les professionnels déjà expérimentés dans le domaine entrepreneurial ont pu donner leur avis sur chaque présentation, pour aider les jeunes à progresser dans leurs activités.

    En effet, les 35 jeunes présélectionnés à l’avance ont pu suivre plusieurs formations durant neuf mois, au sein du Pejaa. Il s’agit, entre autres, de formations en techniques modernes agricoles et en entrepreneuriat agricole, d’un mentorat par un entrepreneur pour guider le jeune dans les choix et la création de son start-up, ainsi qu’une possibilité d’accès à un financement pour la création d’entreprises.

    Filières porteuses

    Pour le spécialiste en agribusiness et assistant technique du programme Pejaa, «Un bon projet nécessite des compétences requises pour sa mise en œuvre». C’est ainsi que les jeunes ont également été évalués par leur sens de l’entrepreneuriat, leur leadership, la création de valeur ajoutée du projet et la viabilité du projet. En outre, les projets portés par ces futurs entrepreneurs concernent, en grande partie, l’exploitation du maïs, du lait, du blé et la construction de matériels agricoles. En effet, il a été constaté, à partir de leurs études, une grande opportunité d’affaires dans ces filières, par la disponibilité des matières premières, la forte demande sur le marché et la faible concurrence.

    Le Pejaa fait partie des deux accords de financement, signés entre le gouvernement malgache et la Banque africaine de développement (Bad) en mars dernier, d’un montant de 7,23 millions USD, comprenant 6,23 millions USD d’éléments de don. Ce Programme cible essentiellement les diplômés de l’enseignement supérieur et compte former 410 jeunes agripreneurs, dont 50% de femmes, sur une période de trois ans (2017-2020). A part la promotion de l’entrepreneuriat rural, le Pejaa vise également à réduire le taux de chômage qui ne cesse de prendre de l’ampleur au niveau des jeunes qui ont effectué des études supérieures. Dans ce sens, le projet devra générer près de 1.791 emplois directs. En outre, d’autres bénéficiaires incluent des prestataires de services le long des chaînes de valeurs retenues.

    Riana R.

     

    Les commentaires sont fermées.