Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Autonomisation des femmes: l’accès à l’éducation constitue une base

    Autonomisation des femmes: l’accès à l’éducation constitue une base

     

    « Comment promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles à Madagascar ». Les acteurs dans ce domaine et les partenaires techniques et financiers (PTF), sous l’égide du ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF), se sont concertés sur le sujet  lundi dernier, à l’hôtel Carlton à Anosy.

    Par le biais de cette réflexion commune, les acteurs à tous les niveaux peuvent rectifier le tir et recadrer leurs interventions, après l’échec de la réduction de la pauvreté, dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). A l’issue de cette concertation, une feuille de route, qui cadrera avec les actions à mener par chacun des acteurs, sera élaborée et remise aux futurs dirigeants.

    « L’échec de l’OMD est justifié par le fait que les femmes, qui représentent plus de la moitié de la population, n’ont pas eu l’opportunité de prendre part aux activités de développement », a souligné le DG de la Promotion de la femme au sein du MPPSPF, Marie Francine Kidja.

    D’après notre source, la promotion de l’autonomisation des femmes et des filles passe d’abord par la promotion de leurs droits fondamentaux, dont l’accès à l’éducation. Mais, il faut reconnaître qu’il reste beaucoup à faire dans ce domaine.

    « Certes, la parité garçon-fille est déjà effective au niveau de l’éducation primaire, mais de nombreuses filles abandonnent l’école dès le niveau d’études secondaires, notamment à cause du manque de moyens financiers des parents et surtout de la grossesse précoce…», a enchainé ce responsable. Raison pour laquelle, l’instauration d’un système d’accès aux services de Planification familiale (PF) adapté est incontournable.

    Planification familiale

    Le Projet Health policy Plus (HP+), financé par l’USAID, qui appuie ce processus de promotion d’autonomisation des filles et des femmes, œuvre déjà sur ce volet important, notamment en élaborant la nouvelle Loi sur la PF.

    « La Planification familiale (PF) constitue un des piliers permettant de promouvoir l’autonomisation des filles et des femmes », a soutenu le conseiller supérieur en santé de la reproduction, en PF et en plaidoyer au sein de HP+, le Dr Onisoa Rindra Ralidera.

    Fahranarison

     

    Les commentaires sont fermées.