Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    KMF/Cnoe: « Le peuple s’est exprimé par les urnes »

    KMF/Cnoe: « Le peuple s’est exprimé par les urnes »

    Les électeurs ont voté et attendent les résultats. Pour le KMF/Cnoe, le peuple s’est assagi et s’est exprimé par les urnes.

    «Les voix obtenues par le président sortant en témoignent », a indiqué hier à Antanimena, le président du comité, Andoniaina Andriamalazaray. Pour lui, aucun risque de troubles ne devrait se produire. « Le peuple attend à présent les cinq prochaines années du nouveau président », a-t-il poursuivi.

    Le KMF/Cnoe estime ainsi qu’en général les élections se sont déroulées dans le calme, malgré quelques incidents au niveau de l’insécurité, comme l’attaque de dahalo à Mampikony ou le non- respect des textes en vigueur.

    Des irrégularités ont certes été constatées, mais elles restent « tolérables ». « Si l’on devait prendre en compte une à une les irrégularités, auprès de chaque bureau de vote, les élections seront tout simplement annulées », a noté Aimée Ratsimbazafy, membre du KMF/Cnoe.

    Des efforts à faire

    Dans tous les cas, « La Ceni a fourni des efforts mais ceux-ci restent insuffisants », a soutenu le numéro un du KMF/Cnoe, tout en expliquant que la Ceni a apporté quelques améliorations en termes d’organisation et de technicité. Cependant, « des erreurs survenues au premier ont encore été constatées au second tour », a-t-il souligné.

    Cela, pour ne citer que des matériels incomplets dans certains bureaux de vote, ou encore le manque de formations à l’égard des membres des bureaux de vote. En ce qui concerne la baisse du taux de participation, « le défaut de carte d’identité nationale pourrait en être l’une des causes », estime la société civile.

    Néanmoins, tout le monde attend la proclamation officielle des résultats et par conséquent, le nouveau président. Pour le KMF/Cnoe, celui-ci devra impérativement œuvrer pour le rassemblement. « Pour être digne de ce titre, le nouveau président de la  République devra mettre de côté toute forme d’impunité ».

    Et de conclure,  « le futur président devra d’abord faire le tri au sein de son équipe, et ses adversaires se tiendront tranquilles par la suite ».

    Tahina Navalona

     

    Les commentaires sont fermées.