Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    La Compagnie du Miel: “Notre focus, c’est la qualité et la traçabilité du miel”

    La Compagnie du Miel: “Notre focus, c’est la qualité et la traçabilité du miel”

    Gaël Hankenne et ses amis sont tombés amoureux de Madagascar. Que faire pour rester, gagner sa vie et être utile à la Grande Île et à ses habitants ? La solution est tombée comme une évidence, il y a 3 ans : le miel et ses vertus uniques. Les deux Français, le Malgache et le Belge, Gaël, ont alors fondé la Compagnie du miel, avec pour but de ne pas seulement produire du nectar sucré…

    “Le miel, c’est un produit qui n’a que des externalités positives”, rappelle Gaël Hankenne, co-fondateur de l’entreprise. “Notre activité génère une bonne source de revenu pour les paysans”. Ensuite, le miel protège l’environnement car il force les producteurs à conserver la biodiversité des plantes et donc des animaux aux alentours. “La déforestation est d’ailleurs notre principal obstacle”, regrette Gaël Hankenne. “Et puis le miel, c’est un produit très demandé au niveau mondial”, poursuit-il. Le chiffre d’affaires ne devrait donc pas manquer…

    Malheureusement, c’est aussi un bien très contrefait. Ce serait même le troisième produit le plus falsifié au monde, selon le fondateur. Souvent, des producteurs peu scrupuleux ajoutent du sucre et de l’eau. “Nos miels sont tracés, déclare Gaël Hankenne. On fait les récoltes nous-mêmes avec les apiculteurs”. Ensuite la société envoie tout en Europe et c’est là que le travail et le raffinage du miel a lieu. La Compagnie du Miel suit ensuite le nectar jusqu’à la vente.

    “On produit à peu près 10 tonnes par an, chiffre Gaël Hankenne. On est petit car notre focus c’est la qualité et la traçabilité du miel. On est un peu présents sur le marché local mais ce n’est pas notre cible”. Pourquoi ce choix ? “Notre objectif, c’est de faire découvrir aux consommateurs du monde entier les particularités de Madagascar car les fleurs endémiques donnent des produits extraordinaires”, explique-t-il.

    La Compagnie du Miel propose ainsi huit variétés de miel dont le litchi, l’eucalyptus, le niaouli, le mokarana, et le miel de forêt tropical, disponibles en quantités variables. La société a généré de l’emploi pour 8 collaborateurs, et elle travaille avec 45 apiculteurs basés à Ambanja et Manakara mais également sur les Hauts Plateaux. Et actuellement, l’entreprise essaye de développer un projet dans le Menabe et dans le parc d’Ankarafantsika.

    Pour développer ses ventes, en partant du principe que les miels de Madagascar sont encore mal connus sur le plan international, cette société a multiplié sa participation à des salons internationaux. Une stratégie qui a déjà porté ses fruits : le miel de litchi a déjà remporté la médaille d’Or 2020 aux Prix Épicure de l’Epicerie fine dans la catégorie des “miels et tartinables”. Un prix prestigieux décerné chaque année en France.

    L’entreprise a su résister au Covid, cette année. “Les avantages qu’on a, ce que les abeilles, confinement ou pas, elles bossent !, rappelle le fondateur. Du coup, il n’y a pas eu de souci. Les restrictions de déplacement ont tout de même paralysé notre activité sur certaines zones notamment en Analamanga.”

    Comment s’annonce 2021 ? “La fin de l’année 2020 a été très positive pour nous, se réjouit Gaël Hankenne. Pour cette année, on ne sait pas très bien comment cela va se passer car pour l’instant le monde vit toujours avec la Covid-19. On ignore comment le marché va réagir ! On a sondé un peu en dehors du marché européen… Et on a de l’espoir. On commence à percer en Asie et au Moyen Orient.” Et la production pourrait aussi connaître du neuf, avec plus de valeur ajoutée créée sur la Grande Île : “L’idée c’est de développer notre propre miellerie, ici à Madagascar, expose le fondateur. On est en train de travailler avec les services vétérinaires…”

    Tiana Ramanoelina

    Les commentaires sont fermées.