Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Réunion à Mahazoarivo: pour en finir avec l’insécurité

    Réunion à Mahazoarivo: pour en finir avec l’insécurité

     

     Face à la montée de l’insécurité, surtout après la fin du confiment, le gouvernement prépare la riposte et a promis une réponse ferme, à l’issue d’une réunion d’urgence entre le Premier ministre, Christian Ntsay, et les membres de l’Organe mixte de conception (OMC), au Palais d’Etat de Mahazoarivo, hier.

    La crise sanitaire apporte son lot d’insécurité aussi bien dans les milieux ruraux qu’urbains. Il ne se passe pas un jour sans que des attaques de dahalo dans les régions et des actes de banditisme dans la ville et les routes nationales, soient signalés. Dès la nuit tombée, les riverains, les villageois et les passagers de taxi-brousse, ne se sentent plus en sécurité.

    Durant cette réunion, des mesures ont été prises après avoir recensé les attaques et localisé les zones rouges. Selon Christian Ntsay, également chef de l’OMC, ces embuscades et guet-apens se produisent surtout dans le Centre-Ouest jusqu’au Sud-Ouest du pays.

    « Les membres de l’OMC ont examiné la situation ainsi que les décisions à prendre afin de rétablir dans le plus bref délai la paix et la sécurité sur tout le territoire national », a souligné Christian Ntsay.

    Le Premier ministre n’a pas manqué non plus d’évoquer l’insécurité galopante dans la plupart des grandes villes du pays. C’est le cas dans la capitale où presque tous les jours, des policiers et des simples citoyens ont arrêtés des détrousseurs, des voleurs à la tire et des braqueurs. A ce sujet, le chef du gouvernement a fait savoir que l’OMC prendra d’autres dispositions, afin de renforcer les stratégies mises en place par les forces de l’ordre.

    Dès hier soir, les patrouilles de police dans plusieurs endroits d’Antananarivo et de gendarmes dans les régions, sont renforcées sous l’égide des trois ministres concernés.

    Accidents de la circulation

    Egalement à l’ordre du jour de cette réunion, la recrudescence des accidents de la circulation mortels a aussi fait couler beaucoup d’ancre ces derniers temps. Le Premier ministre, a insisté sur le contrôle technique plus strict des véhicules transportant des passagers, conformément à la loi. Il a surtout donné des consignes fermes aux éléments des forces de l’ordre sur les routes nationales.

    En effet, le laxisme et les actes de corruption sur les routes nationaux sans parler du manque de vigilances des chauffeurs qui roulaient trop vite, sont des facteurs qui augmentent les risques d’accidents mortels sur les routes nationales.

    Tsilaviny Randriamanga

    Les commentaires sont fermées.