Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Pandémie de Covid-19: deux cas importés détectés à Ivato

    Pandémie de Covid-19: deux cas importés détectés à Ivato

    Deux cas importés de Covid-19 viennent d’être détectés dans le pays, plus précisémment à l’aéroport International d’Ivato. “Lesquels ont été observés chez deux des passagers ayant bénéficié une autorisation spéciale pour entrer au pays lors des périodes de fermeture de frontières” , a informé le directeur de la Promotion de la santé (DPS) au niveau du ministère de la Santé publique, le Dr. Manitra Rakotoarivony, hier lors d’une rencontre avec la presse à Ambohidahy.

    Pour l’heure, aucune in­formation permettant de déterminer le type de variant détecté n’est dis­ponible. En revanche, toutes les mesures de prise en charge de ces cas sont optimales. «Ces nouveaux porteurs du virus du Covid-19 sont actuellement en quarantaine et sous traitement», a ajouté le DPS.

    Face au risque que la réouverture des frontières représente, les responsables au sein du ministère de la Santé publique incitent la population à se faire vacciner, surtout à compléter leur dose de vaccin de façon à avoir une immunité complète. Cet appel s’adresse particulièrement aux quelque 50.000 primo-vaccinés au Covishield qui n’ont pas encore reçu leur deuxième dose d’AstraZeneca.

    Aucun décès lié à la vaccination

    Face à la réticence à la vaccination, les responsables au sein du MSP ont assuré que les vaccins sont sûrs et efficaces malgré certains effets indésirables, qui sont d’ailleurs très rares. «Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 à Madagascar, aucun décès lié aux vaccins n’a été signalé» selon le directeur du Programme élargi de vaccination (Dpev), le Dr. Rivomalala Rakotonavalona.

    Toujours selon cette sour­ce, 338 cas d’effets se­condaires ou Manifesta­tions adverses post-immunisations (Mapi), ont été détectés durant la première campagne. Avec l’Astra­zeneca, 15 Mapi mineures et une grave ont été observées. Cette dernière s’est manifestée par une crise d’asthme, quelques heures après la vaccination. Pour­tant, après la séance d’imputabilité, les médecins ont confirmé que ladite crise n’a rien à voir avec la vaccination. Sur les 188.307 personnes ayant reçu les doses de Johnson& Johnson, 22 ont manifesté des Mapi mineures.

    Fahranarison

    Les commentaires sont fermées.