Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Neutralité de la Ceni

    Neutralité de la Ceni

    La Commission électorale nationale indépendante (Ceni), dans sa conception originelle, est censée «faire le point» sur les élections prévues, se dérouler dans un pays donné, et ce, en toute indépendance comme son nom l’indique. Sur la base de cette autonomie, elle se doit d’être neutre, c’est-à-dire sans parti pris, pour pouvoir dénoncer les éventuelles irrégularités avant, pendant et après le scrutin.
    La Ceni malagasy est actuellement sur le point de parachever la liste de ses futurs membres issus des différentes entités politiques, à l’instar du Sénat, l’Assemblée nationale, la Haute cour constitutionnelle, la société civile, l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM)… Des organes déjà fonctionnels à ne plus présenter, et qui vont logiquement soutenir la Ceni dans sa délicate mission, celle d’être neutre, car il y va de sa crédibilité aux yeux de l’opinion. La première mission en vue étant l’élection présidentielle de 2023. Mais avant même que ses futurs membres ne soient tous connus, les opposants au régime trouvent déjà des irrégularités, ne serait-ce que dans leur nomination, et ne se privent pas outre mesure pour lancer des piques.
    A leurs yeux, les membres nouvellement nommés de la Ceni ne sauraient être considérés comme neutres, vu qu’ils sont tous issus d’entités politiques favorables au régime en place. A l’exception peut-être de ceux émanant de la société civile, la seule selon leurs dires, à être réellement neutre à force d’oser vertement dénoncer les défectuosités. Pour le représentant de l’OJM, sa neutralité au sein de la Ceni sera également très suivie, non seulement par l’opposition, mais aussi et surtout par ses collègues journalistes. Car en sa qualité de «quatrième pouvoir», ses opinions compteront pour beaucoup aux yeux des observateurs de la vie politique et donc, de la crédibilité de cette élection à venir.

    Elia R.

    Les commentaires sont fermées.