Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Si vous y croyez !

    Si vous y croyez !

    11 novembre, une date « ordinaire » pourrait-on penser, vu qu’il n’y a pratiquement rien à célébrer, hormis l’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5h 15, mettant provisoirement fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et reconnaissant de facto la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne. Pour la petite histoire, depuis 1922, le 11 novembre est une fête nationale fériée en France pour commémorer la victoire et la paix. Nouveau culte national rendu aux morts, une cérémonie est désormais organisée devant la tombe du Soldat inconnu, marquée notamment par une prise d’armes, le dépôt de gerbes de fleurs et la sonnerie « aux morts ».
    Mais qu’en est-il de cette journée en dehors de la France et de la Belgique qui en font une fête nationale et donc, un jour férié ?
    Eh bien, à titre d’exemple, aux Etats-Unis, le 11 novembre est la Journée des anciens combattants, le « Veterans Days » comme on dit localement, durant laquelle les défilés, les cérémonies et les discours se succèdent dans les villes et villages en signe de reconnaissance envers tous ceux qui ont servi sous le drapeau américain. C’est un jour férié fédéral, pour le pays de l’oncle Sam.
    Et pour l’Allemagne ? A proprement parler, l’Allemagne ne célèbre pas l’armistice, un événement qui n’a pas de signification pour ce pays. Le 11 novembre n’y est donc pas célébré, et encore moins férié. Le calendrier local mentionne juste la célébration de la Saint-Martin.
    Et pour Madagascar ? Rien à dire, diriez-vous, sinon que la Grande île suit l’exemple de la France par l’entremise de dépôt de gerbes de fleurs et la sonnerie « aux morts ». Mais détrompez-vous ! Selon la croyance malagasy, une aventure amoureuse en ce jour du 11 novembre pourrait se terminer par un mariage. Enfin, si vous y croyez !

    Elia R.

    Les commentaires sont fermées.