Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Grand Sud: relance de l’appel d’urgence

    Grand Sud: relance de l’appel d’urgence

    Le gouvernement et les Nations unies viennent de relancer l’appel d’urgence en faveur du Grand Sud. Une rencontre à cet effet s’est tenue, hier, à Anosy.

    Appel éclair révisé. C’est la teneur de la rencontre initiée conjointement par le gouvernement et les Nations unies, hier, à Anosy, en présence des représentants des partenaires internationaux. « Dans le cadre de la réponse aux effets de la sécheresse causée par le changement climatique, le gouvernement a identifié des axes stratégiques prioritaires consistant en des interventions humanitaires immédiates et des interventions sur le moyen et long terme », note les Nations unies.
    Sur le plan financier, l’appel éclair révisé s’élève à 154.8 millions USD et concerne neuf communes, à savoir trois dans les districts de la région Anosy, quatre dans les districts de la région Androy et deux dans les districts de la région Atsimo Andrefana. « Il s’agit des localités les plus touchées, dont certaines fokontany difficilement accessibles », note un intervenant lors de la présentation d’hier. Le coordonnateur résident des Nations unies, Issa Sanogo, n’a pas manqué de lancer un appel aux partenaires à combler le gap, notamment pendant la période critique de soudure jusqu’en avril 2022. En effet, le Sud va traverser une période particulièrement critique dans les jours à venir.
    Capitaliser les acquis

    Evoquant le dernier colloque en faveur du Sud, le Premier ministre, Christian Ntsay, a mis en avant les efforts fournis par le gouvernement tout en invitant les partenaires à soutenir les initiatives de l’Etat. « Nous avons besoin de vous pour réaliser ces processus », a-t-il fait savoir en évoquant les points à concré­tiser lors de ce colloque. C’est le cas du projet « titre vert », la mise en place des Centres de réhabilitation nutritionnelle intensive et médicale, la construction d’un pipeline passant par Amboasary et Ambo­vom­be ainsi que de nombreux projets dans le domaine des énergies renouvelables.
    Le chef de gouvernement a également rappelé que cet appel éclair révisé est basé sur une reprogrammation des activités déjà entamées ainsi qu’une meil­leure coordination des interventions pour plus d’efficience et d’impacts auprès de la population concernée. Sur ce, la représentante de l’Union africaine, Hawa Ahmed Yous­souf, a noté qu’une délégation de l’organisation panafricaine sera en mission humanitaire à Madagascar pour constater la situation dans le Sud.

    J.P

    Les commentaires sont fermées.