Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Comme un air de déjà vu

    Comme un air de déjà vu

    Faut-il s’en inquiéter ou pas ? S’il est encore difficile d’y répondre par l’affirmatif, du moins pour l’instant, les faits sont là. La situation sanitaire tend vers le retour d’il y a quelques mois auparavant.  En effet, les autorités sanitaires ont publié, la semaine passée, le bilan de la situation de Covid-19 dans les localités touchées, dont le Vakinankaratra et Morondava. En même temps, les responsables au niveau de la capitale viennent de lancer une nouvelle alerte, en décidant notamment de renforcer l’application des mesures et gestes barrières.
    A en croire la Préfecture, des sanctions vont tomber après la période de sensibilisation. C’est que nous sommes de plus en plus proches d’une nouvelle vague. Car, comme ce fut le cas lors des deux précédentes vagues, la situation commence sérieusement à inquiéter, avec l’accroissement du nombre des nouveaux cas en Europe, et qui se répercute en Afrique, y compris l’océan Indien. A l’heure actuelle, à en croire les chiffres fournis par les médias internationaux, l’Europe vit une cinquième vague de la pandémie Après une accalmie cet été, le nombre de cas y est en très forte augmentation. Par conséquent, de nombreux pays prennent des mesures de restrictions, d’autres obligent à la vaccination. C’est le cas notamment de la France, la Pologne, l’Allemagne ou encore l’Autiche.
    Certains pays, comme l’Autriche, ont d’ailleurs choisi de confiner obligatoirement ceux qui ne sont pas vaccinés afin de limiter la propagation de la pandémie. Et, semble-t-il, la mesure a donné un coup d’accélérateur à la vaccination dans le pays. Pourquoi pas chez nous ? Nous n’en sommes pas encore là actuellement mais, plus proche de nous, la situation à Maurice est plus que préoccupante, avec 85 décès et 1.277 nouveaux cas de Covid-19 en une semaine. C’est dire que nous devrions nous préparer autant que possible dans les semaines à venir.  A commencer par une sensibilisation agressive à la vaccination car, un autre confinement, avec ce que cela suppose comme conséquence sur le plan économique et social, sera catastrophique pour notre pays. C’est, pour le moment, l’une des meilleures solutions qu’on peut apporter.

    J.P

    Les commentaires sont fermées.