Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Ihosy: un kidnappeur tué, l’otage libéré

    Un bandit abattu, huit autres capturés. C’est le résultat de l’intervention musclée organisée par la police, hier dans le chef-lieu de la commune d’Ihosy, pour sauver Diary, une fillette de 6 ans qui a été enlevée samedi par des kidnappeurs.

    Diary a été enlevée avec une autre fillette âgée de 10 ans ce jour-là, en l’absence de leurs parents respectifs. Les parents de Diary qui se trouvaient dans l’Androy au moment des faits, sont retournés à Ihosy rapidement, contrairement à ceux de l’autre jeune fille.
    Face à cela, les policiers ont orienté leurs investigations sur les parents de la fillette de 10 ans. A l’issue d’une réquisition téléphonique, les enquêteurs ont appris que le téléphone des parents suspects sonnait à Ihosy et non à Antananarivo où ils étaient censés s’y trouver. Qui plus est, les ravisseurs ont commencé à se manifester. « C’était les parents de la fillette de 10 ans qui ont contacté les parents Diary pour leur dire que s’ils voulaient libérer les enfants, ils devaient ensemble payer la rançon. Les kidnappeurs ont réclamé 10 millions d’ariary », explique-t-on.
    Les policiers pendant ce temps, préparaient déjà un plan pour l’opération de sauvetage des otages. «  On avait avancé par mobile monnaie 2 millions ariary pour calmer les bandits. Sauf que le numéro sur lequel l’argent a été versé a déjà été localisé (…) Par la suite, l’intervention devait être réalisée dans une maison à Ihosy, là où nous avons retrouvé les deux fillettes. Et pendant qu’on fouillait la maison, un homme est apparu soudainement avec une arme. Les policiers ont été contraints d’ouvrir le feu sur lui, et il a été tué sur le coup. Après avoir vérifié son arme, l’on s’est aperçu que c’était un pistolet factice  », poursuivent les explications du commissariat d’Ihosy.

    Les fillettes ont été libérées. Les parents de la fillette de 10 ans ont été interpellés ainsi que six autres personnes complices. Enfin, la police a fait main basse sur 14 faux billets de 10.000 ariary dans la maison.

    ATs.

    Les commentaires sont fermées.