Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Master class à Sambava : quand la littérature est au service des droits de l’Homme

    Master class à Sambava : quand la littérature est au service  des droits de l’Homme

    Du 25 au 27 novembre, l’association Opération Bokiko organise des masters class à Sambava afin de former les jeunes de la région à la valeur de la littérature, un outil efficace pour véhiculer des messages. Les thèmes de cet événement soutenu par l’Unesco, l’ambassade de France et le ministère de la Communication et de la culture, tournent autour des droits de l’Homme. 

    Plusieurs professionnels de la littérature et des droits de l’Homme animeront les masters class, en présentant différents thèmes.

    L’événement débutera le 25 novembre par un master class sur Rary Aro Mada, un projet de l’Unesco sur les jeunes. S’ensuivra un atelier animé par l’écrivaine Masy Ramanantsoa qui a choisi comme sujet « Ecrire pour les jeunes ».

    Ensuite, Eric Bizimanana prendra la parole pour pré­senter les droits humains en Afrique. Et la journée se terminera par un master class animé par l’auteur Sitraka Rafano­me­zantsoa qui relatera le sujet « Ecrire contre les exclusions ».

    Des professionnels de la littérature

    Le 26 novembre, l’écri­vaine Michèle Rakotoson sera sous le feu des projecteurs pour présenter l’œuvre de Rija
    Al-Jonah « Voatavo tsy mifandraka », qui relate le mariage précoce. La conteuse Olynca Rabenoely prendra le relais par la suite, avec le thème « De l’oral à l’écrit au service de la promotion des droits de l’Homme ». Et pour finir, Derazafy Sera­lice présentera les textes de droits de l’Homme et leurs portées littéraires.

    Le 27 novembre, l’écri­vaine Mampianina Randria ouvrira le bal avec le thème
    « Comment utiliser la littérature pour parler de discrimination, inclusion et non-discrimina­tion ». Puis Njaka Raonison, directeur général des Biblio­thèques, détaillera le projet national de lecture publique contre les exclusions. Et le programme se terminera en beauté par un débat sur « L’impli­cation des femmes dans la littérature actuelle ».

    L’association Opération Bokiko et l’Unesco à Mada­gas­car lanceront un concours littéraire destiné aux jeunes, avec comme thème « Les droits de l’Homme ».

    Holy Danielle

    Les commentaires sont fermées.