Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Relance post-covid: le président mise sur l’économie numérique

    Relance post-covid: le président mise sur l’économie  numérique

    Le président de la République, Andry Rajoelina, a mis en avant les vertus d’une économie
    numérique lors du Sommet du Comesa. Il invite les Etats de l’organisation à miser sur les
    stratégies communes régionales pour relancer l’économie post-covid.

    La digitalisation a été au cœur de l’intervention du chef de l’Etat, Andry Rajoelina, durant l’ouverture du Sommet du Marché commun des Etats de l’Afrique australe et orientale (Comesa), hier en Egypte. Evoquant les conséquences économiques et sociales de la pandémie, le locataire d’Iavoloha a souligné que la crise sanitaire a permis de tirer de nombreux enseignements.
    A ce titre, elle pousse à l’innovation à travers no­tam­ment le recours au numérique. «Grâce à la technologie, le monde n’était pas à l’arrêt. Les entreprises ont pu poursuivre leurs activités et même les gouvernements et gouvernants et hauts responsables des pays du monde, ont pu continuer à fonctionner et à décider, notamment, des stratégies communes contre la pandémie», a-t-il souligné. Sur sa lancée, le président a indiqué que la construction d’une économie numérique régionale devrait être au centre des efforts collectifs.

    Dimension panafricaine
    «Il est temps de placer nos stratégies numériques au cœur de nos programmes, d’accélérer la digitalisation pour la mettre au service du développement, afin que celle-ci ait une dimension panafricaine», a-t-il plaidé tout en notant qu’il est temps de miser sur les stratégies communes régionales pour la relance économique post-covid. D’autant que «Grâce à la digitalisation, le monde d’aujourd’hui est un monde sans frontières». Plus encore, tout est interconnecté et c’est une véritable aubaine pour le commerce, particulièrement pour le commerce en ligne et les solutions numériques de gestion du travail.
    Concernant le bilan de Madagascar à la tête du Comesa, le chef de l’Etat rappelle également que l’organisation a accompli des progrès remarquables dans la mise en œuvre des plateformes de la Zone de libre-échange numérique (Azlen). Cette initiative a pour objectif d’aider les commerçants et, plus particulièrement, les petites et moyennes entreprises (PME) à surmonter les règlementations, les processus et les obstacles complexes, afin de leur permettre d’effectuer des transactions commerciales transfrontalières, à l’aide des plateformes numériques.

    Opportunité
    Par ailleurs, les pays membres ont également travaillé en étroite collaboration pour promouvoir le développement de la région vers la réalisation d’un marché commun numérique du­rant la présidence de Mada­gascar de la Conférence du Comesa. Il s’agit d’un espace transparent où les personnes et les entreprises peuvent échanger, innover et interagir en créant des opportunités économiques. «L’in­dus­tri­alisation reste au cœur du programme d’intégration du Comesa et est essentielle à la diversification de la croissance économique régionale», a noté le chef de l’Etat. Il a également affiché sa satisfaction concernant l’adoption de la stratégie industrielle du Comesa et ses plans d’action de mise en œuvre.
    En marge du sommet, le président de la République s’est entretenu avec son homologue égyptien, le président Abdel Fattah Al-Sissi. Selon la Présidence, le président égyptien a déclaré que les deux pays ont besoin d’échanger leurs expériences et leurs compétences respectives dans le cadre de la co­opération bilatérale. L’Egyp­te se dit d’ailleurs prête à travailler avec Madagascar, notamment sur le front numérique et la sécurité des frontières. Le président Andry Rajoelina a, quant à lui, réaffirmé sa volonté de renforcer la coopération avec l’Egypte. Sur ce point, il sollicite le soutien du gouvernement égyptien dans la mise en œuvre du projet de construction de l’autoroute de 250 km reliant Antana­na­ri­vo au port de Toamasina.

    J.P

    Passation et prestation de serment

    A la suite du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Comesa, hier, l’Egypte a pris la présidence de l’organisation régionale en succédant à Madagascar. La prestation de serment de la juge Salohy Norotiana Randrianarisoa et de Monique Andreas Esoavelomandroso a également marqué ce rendez-vous. La première a été élue juge à la Cour d’appel du Comesa et la seconde comme membre du Comité des sages de cette organisation.

    Les commentaires sont fermées.