Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Ce sont aussi des enfants…

    Ce sont aussi des enfants…

    Alors que le vol de zébus semble connaître une certaine accalmie dans le Sud, un autre phénomène encore plus terrifiant gagne du terrain dans cette région. Depuis quelques semaines, les enfants albinos sont victimes d’un rapt. Il ne se passe pas un jour sans qu’un enfant albinos ne soit déclaré disparu. D’après les rumeurs, ces enfants à qui on prête des pouvoirs surnaturels, serviraient de sacrifice dans des rites occultes. Mais quelles que soient les raisons, il s’agit d’un fléau à ne pas minimiser d’autant plus que les victimes sont souvent des enfants.
    Compte tenu de l’ampleur de la situation, ne serait-il pas temps de prendre des décisions plus radicales pour assurer la sécurité de ces enfants victimes d’une telle violence à cause de leur différence ? En dépit des efforts entrepris par les forces de l’ordre, l’on constate que ces actes ne sont pas prêts de s’arrêter. Pour preuve, les arrestations des personnes derrière ces rapts se poursuivent. A part les simples ravisseurs, n’y aurait-il pas tout un réseau qu’il faut démanteler derrière ces disparitions d’enfants albinos ?
    Mais la lutte contre ce genre de pratiques ignobles ne devrait pas être seulement confiée aux forces de l’ordre et les autorités. Ces rapts sont en effet des faits de société qui méritent la mobilisation de toutes les entités concernées. C’est dans ce genre de situation que les associations ou organisations de la société civile s’affirmant être les défenseurs des droits de l’homme devraient s’impliquer plus activement.

    Tsilaviny Randriamanga

    Les commentaires sont fermées.