Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Ida Pfeiffer: Voyage à Madagascar (132)

    Un superbe banquet nous réunit bientôt après autour de la table, que je trouvai dressée et servie à l’européenne, avec cette particularité que toutes les assiettes et tous les plats étaient en argent massif ; les verres mêmes étaient remplacés par des coupes d’argent. Je dis en plaisantant à M. Laborde que je n’avais encore vu un pareil luxe à aucune table et que je ne me serais guère attendue à le trouver à Tananarive. Il me répondit que ce luxe existait déjà dans toutes les maisons riches (qui, il est vrai, n’étaient pas nombreuses) et qu’il l’avait introduit lui-même, non par prodigalité, mais au contraire par économie ; car la porcelaine aurait dû être renouvelée à tout instant, à cause de l’extrême habileté des esclaves à la mettre en très peu de temps en pièces, et serait revenue ainsi beaucoup plus cher.

    Notre joyeux repas était encore loin de finir ; on était au champagne et on commençait à porter des toasts quand un esclave vint nous annoncer l’arrivée du prince Rakoto. Nous nous levâmes aussitôt de table, mais nous n’eûmes pas le temps d’aller au-devant du prince. Dans son impatience de voir M. Lambert, il était venu sur les pas de l’esclave. Les deux hommes se tinrent longtemps embrassés, et aucun d’eux ne put trouver un mot pour exprimer sa joie. On voyait qu’ils éprouvaient réellement l’un pour l’autre une profonde amitié. Nous tous qui assistions à ce touchant spectacle, nous ne pûmes nous défendre d’une vive émotion. Le prince Rakoto, ou, pour l’appeler de son nom entier, Rakodond-Radama, est un jeune homme de vingt-sept ans. Je ne lui trouvai, contre mon attente, rien de désagréable. Sa taille est courte et ramassée. Sa figure et son teint ne répondent à aucune des quatre races qui habitent Madagascar. Il a tout à fait le type des Grecs de Moldavie. Ses cheveux noirs sont crépus, mais non cotonneux ; ses yeux foncés sont pleins de feu et de vie ; il a la bouche bien faite et les dents belles. Ses traits expriment une bonté si candide qu’on se sent de suite attiré vers lui. Il s’habille souvent à l’européenne.

    www.bibliothequemalgache.com

    Les commentaires sont fermées.