Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Lutte contre les violences faites aux femmes : la première dame renforce ses engagements

    Lutte contre les violences faites aux femmes : la première dame renforce ses engagements

    Les violences basées sur le genre (VBG) secouent encore la communauté, malgré les mesures prises à tous les niveaux pour lutter contre ce fléau. La première dame, Mialy Rajoelina, entend renforcer ses engagements en accélérant le jugement des crimes envers les femmes.

    Mialy Rajoelina, cham­pionne de la lutte contre les VBG à Madagascar, ne baisse pas les bras. Hier, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, elle a réitéré et renforcé ses engagements tout en manifestant sa compassion envers les femmes victimes, surtout celles qui n’osent pas briser le silence, pour protéger leurs enfants.
    Dans son message, l’épouse du chef d’Etat s’est adressé aux femmes victimes en leur faisant savoir qu’elle ne cessera pas de les épauler, à travers les structures mises en place pour les écouter, les assister et les prendre en charge.
    La première dame a également invité les auteurs de violences à changer de comportement. Pour elle, il est primordial de rester à l’écoute de la communauté pour prévenir toutes sortes de violence. Elle a également encouragé l’autonomisation des femmes pour lutter con­tre la violence.

    Audiences foraines
    Dans le dessein d’intensifier la lutte, les balises judiciaires ont été renforcées. A ce propos, le ministre de la Justice, Herilaza Imbiki, a évoqué la mise en place d’une chaine pénale antiviolences basées sur le genre. Une structure qui verra l’implication de 240 juges et toutes les instances judiciaires à partir du Tribunal de première instance jusqu’à la Haute cour de justice.
    A cette occasion, Mialy Rajoelina a dévoilé un nouveau projet mené en collaboration avec le ministère de la Justice pour renforcer la poursuite et la sanction à l’encontre des auteurs de violences. Il s’agit de la tenue d’audiences foraines pour accélérer les jugements. «Ces audiences foraines qui vont faire le tour de toutes les régions, se tiendront tous les mois», a précisé le nu­méro un du ministère de la Justice.

    Fahranarison

    Les commentaires sont fermées.