Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Présidentielle de 2023: le FFKM interpelle les politiciens

    Présidentielle de 2023: le FFKM interpelle les politiciens

    La présidentielle de 2023 a fait partie des sujets discutés pendant le conclave du bureau du Conseil chrétien des églises à Madagascar (FFKM), à Ambohipo. A deux ans des élections et compte tenu de la conjoncture politique actuelle dans le pays, les quatre chefs d’église ont rappelé à l’ordre les politiciens qui devraient respecter les règles du jeu, pour préserver le calme, après les scrutins. 

    «En tant qu’Eglises qui exhortent le peuple pour le garder dans la crainte du seigneur, le FFKM appelle tout un chacun à prioriser l’intégrité morale dans ses démarches au profit de la paix et de la stabilité postélectorale», a déclaré le FFKM.
    Bien que les membres du FFKM n’aient pas cité le nom des partis, tout porte à croire qu’ils font allusion aux actions menées par les différents états-majors politiques de l’opposition et du pouvoir. En effet, l’apaisement politique ne semble pas être encore acquis, rien qu’en constatant les discours et propos haineux sur les réseaux sociaux qui tendent à attiser les tensions bien avant les élections. D’ailleurs, certains politiciens semblent mettre de l’huile sur le feu en se lançant dans des attaques personnelles envers leurs adversaires politiques au lieu de soigner leur popularité auprès des citoyens. Pour le FFKM, les politiciens doivent faire preuve d’intégrité politique.
    Dans le même registre, les quatre chefs d’église insistent sur la tenue d’une élection libre et inclusive. Ils appellent également chaque Eglise et toutes autres entités à éduquer et à informer la population sur les différentes étapes des élections. L’objectif serait de les encourager à jouir de leur droit en se rendant aux urnes.

    Situation sociale

    Le volet social a également été à l’ordre du jour de ce conclave, entre autres la proposition de loi relative à l’Interruption volontaire de grossesse (ITG). Les quatre églises persistent et signent en s’opposant fermement à la tentative de faire adopter cette loi qui va autoriser l’avortement. Dans la foulée, le FFKM a également réitéré son opposition au mariage homosexuel.
    Sur le bilan de la lutte contre la première et la seconde vague de l’épidémie du Covid-19, le conseil a constaté les efforts déployés par le gouvernement, notamment l’autorisant relative à la diffusion des émissions religieuses durant les périodes de confinement ou encore des séances de prières dans les Centre de traitement du Covid-19.
    « Toutefois, de nombreux défis vous attendent, notamment la lutte contre la pauvreté et la corruption, l’inflation, l’insécurité, l’amélioration de la qualité de l’éducation, les problèmes fonciers ainsi que la santé publique », souligne le FFKM.

    Tsilaviny Randriamanga

    Les commentaires sont fermées.