Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Mise en accusation devant la HCJ: deux ex-parlementaires parmi les personnes auditionnées

    Mise en accusation devant la HCJ: deux ex-parlementaires parmi les  personnes auditionnées

    Comme prévu, les députés se pencheront de nouveau sur les dossiers de la Haute cour de justice (HCJ), ce jour à l’Assemblée nationale. Les membres de la Commission spéciale de mise en accusation vont auditionner les accusés ainsi que les témoins. A entendre le président de la commission, Honoré Tsabotokay, deux parlementaires de la précédente législature,  figurant dans les 13 dossiers envoyés par la HCJ à l’Assemblée nationale, seront entendus.

    «L’immunité dont bé­né­ficiait ces deux an­cien parlementaires ne permettait pas d’aller plus loin dans les enquêtes. La fin de leur mandat entraîne automatiquement la levée de cette immunité et nous pensons que le moment est opportun pour approfondir les enquêtes», souligne Honoré Tsabotokay.
    Les explications du président de la commission ont par ailleurs évoqué d’autres facteurs de ralentissement des procédures d’enquête. A citer, la crise sanitaire au pays en 2020, année à laquelle les auditions ont dû avoir lieu. A cette période, les sessions parlementaires ont toujours eu lieu en visioconférence afin de limiter la propagation du Covid-19. Cependant, ce mode de réunion ne permet pas, selon ses dires, de réaliser les enquêtes concernant les dossiers de la HCJ dans la mesure où les auditions doivent être faites en présentiel.

    Quorum
    Sauf changement, une proposition de résolution de mise en accusation devrait sortir à l’issue des auditions de ce jour. Les députés procéderont à son vote, lors d’une séance plénière qui devrait être prévu à l’ordre du jour de la Chambre basse, à partir du 6 décembre, selon le souhait d’honoré Tsa­botokay.
    Compte tenu de ce calendrier, le sort des personnes accusées dans les 13 dossiers de la HCJ devrait être connu avant la fin de cette deuxième session ordinaire, à condition que le quorum soit atteint. Raison pour laquelle Honoré Tsabotokay invite d’ores et déjà les membres de l’Assemblée nationale à assister à toutes les séances à Tsimbazaza.

    Tsilaviny Randriamanga

    Les commentaires sont fermées.