Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Vaches laitières importées: 10 millions d’ariary l’unité

    Vaches laitières importées: 10 millions d’ariary l’unité

    Après avoir publié l’appel à manifestation d’intérêt pour la vente de 71 vaches laitières de races normande et montbéliarde importées au mois d’octobre, le ministère de l’Agriculture et de l’élevage (Minae) donne plus de détails sur les conditions de leur acquisition. « Le prix unitaire des animaux importés est fixé à 10.000.000 ariary (dix millions d’ariary) et n’est pas révisable », a indiqué le Minae dans le document de consultation d’Appel à manifestation d’intérêt publié sur son site web.
    Il est aussi préciser dans ce document qu’ « Il s’agit de génisses laitières gestantes ». En effet, 19 vaches sur les 165 importées ont déjà mis bas à 14 femelles et 5 mâles depuis leur arrivée à la ferme du Fifamanor à Andranomanelatra Antsirabe. Chaque veau pèse entre 30 et 49 kg. Les races normande et montbéliarde sont considérées comme performantes en matière de production laitière.
    Ceux qui souhaitent en acquérir, deux modes de paiement peuvent se faire. Soit « par paiement au comptant qui doit être effectué avant l’enlèvement des animaux et à ne pas dépasser une durée de trois jours après la date de notification » ou « par une possibilité de crédit jusqu’à 70% du prix de l’unité qui peut être octroyée dans le cadre du financement du projet Fihariana après présentation et acceptation du dossier ». Les 30% restants doivent être payés au comptant avant l’enlèvement des animaux.
    Et le candidat doit aussi et surtout disposer d’un « Etable et bâtiments annexes adéquats à l’élevage des vaches laitières » et d’un « terrain cultivé de fourragère d’au moins 0,5 ha par génisse/vache ou de fourrages conservés ou un contrat avec les fournisseurs de fourrage pour une quantité suffisante aux nombre de génisses/vaches demandées ».

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.