Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Intégration à la Zlecaf : le secteur privé recommande une étude avant la ratification

    Intégration à la Zlecaf : le secteur privé recommande une étude avant la ratification

    L’intégration de Madagascar à la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) a fait partie des sujets abordés lors d’une rencontre entre le président du Groupement des entreprises de Madagascar (Gem), Thierry Rajaona et le ministre des Affaires étran­gères, Patrick Rajoelina, cette semaine. Pour le secteur privé, une étude devrait être menée avant que Madagascar ne ratifie ce traité, afin de mieux concurrencer les autres entreprises dans les pays africains membres de ce bloc économique.
    Madagascar fait partie des 55 pays africains à avoir signé l’accord depuis son lancement en mars 2018. Toutefois, la Grande île ne l’a pas encore ratifié. Le Zlecaf vise principalement à accroître les échanges commerciaux entre pays africains qui ne représentent en ce moment que 16% de leur total.

    A ce jour, 42 des 55 pays africains ont ratifié l’accord. En outre, 88 % des négociations sur les règles d’origine spécifiques aux produits ont été conclues, couvrant plus de 70 % du commerce intra-africain, selon le secrétariat de la Zlecaf en 2021.

    R.R.

    Les commentaires sont fermées.