Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    « Rentrée » épidémique !!

    « Rentrée » épidémique !!

    Au plus fort de l’épidémie, chacun voit les choses d’une manière totalement différente, interprétées parfois de façon contradictoire, des positions défendables pour les uns et compréhensibles pour les autres, ayant profondément divisé l’opinion publique, surtout quand le sens de l’expression « l’intérêt général », prête à confusion. La 3e vague du coronavirus y est pour quelque chose.
    Dans quelques jours, plus précisément ce lundi 17 janvier, après un report de deux semaines, normalement, l’école va reprendre. Cependant, il y a toujours un mais, tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire. Incontes­tablement, d’après le point de vue des établissements privés et confessionnels, ils croisent les bras dans l’espoir que cette fois serait la bonne.
    Pour eux, reporter davantage la rentrée risque de chambouler le programme scolaire et entraine des conséquences graves sur le niveau des élèves. Sur ce point, ils ont incon­tes­tablement raison. Même certains parents partage sont du même avis. D’autres pas très emballés à l’idée d’envoyer à l’école leurs enfants ce lundi, s’interrogent sur cette volonté des établissements privés de vouloir faire revenir sur les bancs de l’école, au moment où l’épidémie fait rage. Ils évoquent même une raison financière. Et on sait de quoi il retourne. Déjà, plusieurs parents sont en retard pour les écolages du mois de janvier, le plus dur de l’année.
    Face à une situation sanitaire critique, les nouvelles décisions du gouvernement sont très attendues. Un nouveau report signifie que cette rentrée est encore jugée à risque qui pourrait être à l’origine d’une flambée des cas contacts à l’école. Et quand on sait que les enfants sont de plus en plus inspectés. D’ailleurs, au cas où le retour en classe serait maintenu ce lundi, on s’attend à un fort taux d’absentéisme.

    Andry Rabeson

    Les commentaires sont fermées.